7 Mars 2018

Sénégal: Assurance agricole - Des véhicules et du matériel de bureau aux cotonculteurs

La Compagnie nationale d'assurance agricole du Sénégal (Cnaas) a octroyé cinq véhicules, du matériel de bureau et informatique à la Fédération nationale des producteurs de coton du Sénégal (Fnpc).

La remise symbolique de ces équipements qui entrent dans le Projet d'appui à la promotion de l'assurance indicielle coton, s'est déroulée, hier, en présence du ministre de l'Élevage et des Productions animales.

La Fédération nationale des producteurs de coton du Sénégal (Fnpc) vient de bénéficier d'un appui logistique de taille de la Compagnie nationale d'assurance agricole du Sénégal (Cnaas).

Cette entité a mis à la disposition des cotonculteurs cinq véhicules de type 4x4 en plus d'un lot de matériels de bureau et informatiques.

Ils ont réceptionné ces équipements, hier, des mains du ministre de l'Élevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, qui assure l'intérim de son homologue de l'Agriculture et de l'Équipement rural, Papa Abdoulaye Seck.

Cette activité s'inscrit dans le Projet d'appui à la promotion de l'assurance indicielle coton de la Cnaas financé par la Banque ouest africaine de développement (Boad).

« Elle entre dans le renforcement de la capacité d'intervention des acteurs chargés de promouvoir l'assurance paramétrique dans la zone cotonnière du Sénégal », a explicité Mouhamadou Moustapha Fall, Directeur général par intérim de la Cnaas.

Cette assurance agricole a été mise en place en 2016 pour une période de deux ans, mais elle n'a démarré, de manière effective, qu'en avril 2017. A ce jour, plus de 20.000 cotonculteurs ont souscrit. Cette souscription prévoit des appuis relatifs à la formation, à la sensibilisation et à l'équipement.

Alioune Dia, représentant des organisations paysannes a salué cette initiative. Dans un contexte où les changements climatiques causent de nombreux dégâts, il estime que la souscription à l'assurance sinistre est une nécessité et un gage de sécurité pour les paysans. Il a encouragé ses pairs à intégrer la culture de l'assurance dans leurs activités.

Pour Amadou Baldé, président de la Fnpc, cette assurance indicielle est venue à son heure car, dit-il, « les producteurs de coton sont, aujourd'hui, confrontés à un problème de production et de rendement ».

D'ailleurs, a-t-il fait savoir, grâce à cette souscription, les cotonculteurs, victimes de sinistre l'année dernière, ont perçu une indemnisation de l'ordre de 192 millions de FCfa.

Cette assurance qui n'a que deux ans d'histoire est le fruit d'une gestation de plus de dix ans, a fait savoir le Directeur général de la Sodefitex, Mohamed Bachir Diop. « C'est un rêve qui se réalise car on s'est battu pour que cette souscription soit une obligation au regard des montants financiers injectés dans la culture du coton qui est l'une des sous cultures les plus intensifiées.

Cela nécessite un investissement de 110.000 FCfa par hectare. Cela est un risque fondamental et un frein au développement de la culture du coton », a-t-il soutenu. Il s'est félicité que tous les producteurs de coton du Sénégal soient assurés contre les risques agricoles.

« Cela va favoriser l'investissement. Car le coton est l'une des filières les plus organisées du pays. Pour preuve, les cotonculteurs prennent des crédits agricoles de près de 5 milliards de FCfa chaque année », a ajouté le Directeur général de la Sodefitex.

Le ministre, Aminata Mbengue Ndiaye, a félicité l'équipe de la Cnaas pour les résultats « encourageants» obtenus malgré «les aléas, les préjugés et la spécificité de la cible».

Elle est d'avis que le déploiement progressif de la Cnaas sur le territoire national par la création de structures décentralisées, le renforcement de son réseau de commerciaux et l'acquisition de matériels logistiques permettront « une meilleure prise en charge de l'ensemble des filières concernées par l'assurance agricole ».

Sénégal

Le Marquis du protocole, Bruno DIATTA s'est éteint

Depuis l'indépendance du pays, Bruno DIATTA a tout donné à la République. En grand et… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.