8 Mars 2018

Guinée: Fête du 08 mars à Conakry - Accès interdit à des femmes activistes

Une trentaine de femmes activistes ont été empêchées par des forces de l'ordre d'avoir accès à la cérémonie de célébration de la fête des femmes au palais du peuple. Cette interdiction d'accès est due à leur uniforme et aux slogans qu'on pouvait lire sur leurs pancartes détenues en main.

Selon une des activistes interrogée, leur mouvement a décidé d'exprimer à l'occasion de cette fête célébrée chaque année dans monde leur indignation aux violences faite aux femmes en Guinée.

« Contrairement aux autres au lieu de faire de la Mamaya, on a décidé de profiter à l'occasion de cette fête venir ici pour exprimer notre ras-le-bol sur les violences faites femmes.

Mais malheureusement quand on est arrivée, ils nous ont dit que nos t-shirts ne sont pas appropriés à l'événement.

Donc, qu'on ne peut avoir accès à la cérémonie », a témoigné Hassatou Lamarana Bah, membre du mouvement des femmes activistes contre les violences faites aux femmes.

On peut lire sur leurs pancartes en main, « respect droit à la femme, notre code civil, action concrète, plus jamais de violence à l'égard des femmes, stop à la violence conjugale, nos maris d'aujourd'hui, nos bourreaux de demain etc ».

Quand aux t-shirts uniforme, elles ont rendu hommage aux dernières victimes de violences, comme on pouvait voir au dessus l'image de trois femmes, les souhaitant de se reposer en paix.

Cette pratique que ces femmes activistes sont en train de combattre est devenue très récurrente en Guinée ces dernier temps.

Chaque année le département de l'action sociale de la promotion féminine et de l'enfance Guinéen enregistre plusieurs cas de violences faites aux femmes.

Le dernier cas date la semaine dernière où une femme qui venait d'accoucher est décédée après être frappée violement par son mari de quelques jours de son accouchement.

Ces femmes activistes sont composées des journalistes et celles de la société civile.

Guinée

Crise à la Cour Constitutionnelle - "C'est un montage honteux pour déstabiliser un homme au service du peuple", dixit Dr Abdoulaye Diallo du CNOSCG

Les dénonciations ne faiblissent pas depuis l'annonce de destitution de Kelefa Sall président de la Cour… Plus »

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.