8 Mars 2018

Guinée: Fête des femmes à Kindia - Les vendeuses du marché central à pied d'œuvre pour la propreté de ce centre d'affaire

L'humanité célèbre ce jeudi 08 mars, la journée internationale des femmes. Avec pour thème l'autonomisation des femmes rurales, cette journée débute bien à Kindia. Tôt ce matin, les femmes vendeuses se sont données rendez-vous le grand marché de Kindia pour assainir ce centre d'affaire.

Une initiative qui est saluée par les responsables communaux. Selon la secrétaire générale de la commune urbaine de Kindia, pour la célébration de cette journée « il ne s'agit pas seulement de faire des mamaya, mais plutôt poser des actes concrets relatifs à notre environnement ».

La célébration du 08 mars comme journée internationale de femmes, est une fête commémorative. Elle remonte depuis les années 1977, elle est encore appelée journée internationale des droits des femmes.

C'est une journée internationale décrétée par l'ONU, mettant en avant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes.

Depuis quelques jours, les braves femmes de Kindia s'activent pour la réussite de cette fête. Muni de balais, de râteaux, de pelles, et autres matériels qu'on use pour la propreté, Nos mères et sœurs se sont levées pour débarrasser le grand marché des ordures.

« La femme, ce n'est pas s'habiller et sortir seulement qu'on peut t'appeler femme. Il est aussi important de poser quelques chose ça ne reste que concret pour ta préfecture ou ton pays, à l'image de laquelle, chacun pourra reconnaitre sa bravoure.

Donc, nous venons de finir de balayer le marché et nous travailleront jusqu'au soir. Les ordures sont sorties. Et le camion est prêt pour le transport », précise Aissatou Sow Administratrice générale du marché central de Kindia.

De son côté, la secrétaire générale de la commune qui fait office du Maire, se réjouit de cette initiative, qui montre combien de fois, les femmes sont engagées pour l'émancipation de la Guinée.

Mame Joséphine Doré appelle le gouvernement d'Alpha Condé à cette occasion, « qu'il y ait plus de femmes dans les différents postes de prise de décisions.

Quand je prends l'exemple sur mon cas, dans toute la république de Guinée, vous ne verrez que 7 secrétaires généraux dans les communes qui sont femmes et sur 42 communes (rurales et urbaines), le nombre est très insuffisant », plaide-t-elle.

En guinée, les femmes sont souvent victimes de violences, qu'elles soient verbales et ou physiques. C'est une couche considérée « vulnérables ».

Pourtant, elles sont incontournables pour le développement d'une localité. Le viol sur mineur, la séquestration, le mariage précoce ou forcé, sont devenus le quotidien de la gente féminine.

Ce phénomène est sévèrement condamné par toutes les femmes que nous avons rencontrées. Elles plaident pour la justice.

Guinée

En concert, Keyla K se prépare à faire vibrer Conakry

Keyla K, la jeune rappeuse guinéenne est en concert, ce vendredi 21 septembre au soir, au Centre culturel… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.