8 Mars 2018

Sud-Soudan: Washington veut un embargo sur les armes

Photo: Albert González Farran/IRIN
South Sudan soldiers

Les Etats-Unis ont présenté, le 7 mars, un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU prévoyant un embargo sur les armes au Soudan du Sud et assurant de « prendre toutes les mesures nécessaires » contre ceux qui entravent le processus de paix.

Le projet demande la fin de quatre ans de conflit et exige des belligérants le respect des trois accords de cessez-le-feu convenus depuis juillet 2016. Le Conseil « fait part de son intention d'adopter toute les mesures nécessaires, y compris un embargo sur les armes, afin d'empêcher les parties de se procurer armes et munitions, de façon à ce que le processus de paix puisse se poursuivre ».

Des négociations sur le texte ont débuté, le 8 mars, alors qu'un vote au sein du Conseil est prévu, le 15 mars.

Près de la moitié de la population du Soudan du Sud, un pays ravagé par la guerre civile depuis décembre 2013, est en situation de faim extrême, un chiffre en hausse de 40% sur un an, selon un rapport de trois agences des Nations unies publié le 5 mars dernier.

Un total de quarante-et-un hauts responsables sud-soudanais ont été identifiés en février par une Commission de l'ONU pour les droits de l'homme en vue de poursuites pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, dont des viols et meurtres à caractère ethnique perpétrés dans ce pays en guerre civile depuis décembre 2013.

Sud-Soudan

La méfiance est encore vive entre Riek Machar et Salva Kiir

Le président Salva Kiir et son rival Riek Machar se sont à nouveau rencontrés vendredi 21 septembre… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.