8 Mars 2018

Burkina Faso: Terrorisme - l'UE réaffirme son soutien

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience au palais de Kosyam, le mercredi 7 mars 2018, le représentant spécial de l'Union européenne (UE) pour le Sahel, Angel Losada. Celui-ci était porteur d'un message de l'UE pour le chef de l'Etat.

L'Union européenne (UE) est solidaire du Burkina Faso, frappé, dans sa capitale, Ouagadougou, le vendredi 2 mars 2018, par des attentats terroristes. Elle a, dans ce sens, envoyé son représentant spécial pour le Sahel, Angel Losada, présenter au peuple burkinabè, à travers le chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré, ses condoléances. «C'est un moment triste.

Mais l'Union européenne est à vos côtés non seulement du point de vue sécuritaire, à travers notamment la conférence de Bruxelles qui a eu lieu, le 23 février 2018, mais aussi du point de vue du développement, car elle est le principal bailleur de fonds pour le Sahel et pour le Burkina Faso en particulier», a déclaré M. Losada, à sa sortie d'audience au palais de Kosyam.

Dans une lettre adressée au président du Faso dont Sidwaya a pu obtenir copie, l'UE a indiqué que ces derniers évènements (NDLR : les attentats du 2 mars) ne font que justifier les efforts qu'elle déploie pour la stabilité du Sahel et en faveur des attentes des populations de cette région.

L'hôte du chef de l'Etat lui a également affirmé que l'UE continuera d'aider le peuple burkinabè et le Sahel pour sortir de cette guerre asymétrique. Il a réaffirmé la volonté de l'UE de voir se mettre en place le plus rapidement possible la force spéciale du G5 Sahel.

«Quand on est engagé dans un processus comme celui du G5 Sahel, il faut bien sûr penser à sa pérennisation. Maintenant ce qu'il faut, c'est que le G5 entre en marche, le plus rapidement possible», a-t-il ajouté.

Pour Angel Losada, la lutte contre le terrorisme implique également un engagement contre la pauvreté. «Il n'y a pas que les mesures sécuritaires dans la lutte contre le terrorisme, il y a également un aspect important à prendre en compte, le développement», a conclu le représentant spécial de l'Union européenne pour le Sahel.

Burkina Faso

Procès du putsch - Le capitaine Zoumbri en larmes

Les capitaines Saïdou Gaston Ouédraogo et Oussène Zoumbri, accusés et appelés à… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.