8 Mars 2018

Congo-Kinshasa: MONUSCO - Une délégation sud-africaine en mission d'évaluation de leurs troupes en RDC

Le Joint Standing Committee on Defence (JSCD) (Comité permanent conjoint sur la défense) rendra visite, du 25 au 29 mars, aux troupes de la South African National Defence Force (SANDF) déployées avec la Monusco à Goma, selon le site sud-africain defenceweb.co.za.

Le JSCD discutera d'un certain nombre de questions avec les militaires sud-africains déployés en RDC, notamment sur l'éventualité d'une réduction des troupes ainsi que le retrait des hélicoptères « Rooivalk attack » que l'ONU demande à l'Afrique du Sud de retirer de la RDC à cause de leurs coûts d'exploitation. Le mandat de la Monusco expirera à la fin du mois de mars et le Conseil de sécurité de l'ONU envisage de le renouveler. Néanmoins, selon l'Afrique du Sud, des incertitudes demeurent quant à son mandat et son avenir. Le JSCD est préoccupé par les réductions proposées par l'ONU au budget de la Monusco qui impliqueraient que 5 000 soldats seraient retirés de la mission, sur les 16 000 déployés actuellement.

Par ailleurs, l'ONU a demandé à l'Afrique du Sud de retirer les trois hélicoptères Rooivalk pour des raisons budgétaires et d'utiliser des hélicoptères qui sont moins chers à exploiter. Mais le major-général Mlandeli Kula, directeur en chef de la division opérationnelle conjointe des SANDF, ces hélicoptères, qui sont un atout essentiel, ne peuvent pas être retirés en raison de leur efficacité et cela ne peut pas être contesté. Bien plus, a-t-il fait savoir, après le retrait des hélicoptères des Tanzaniens, les troupes sud-africaines risquent d'être fortement pénalisées si les Rooivalks étaient également retirés. Néanmoins, la visite de contrôle du JSCD Comités de ce mois confirmera si les Rooivalks devraient être retirés ou non.

Les hélicoptères Rooivalk ont été déployés pour la première fois en RDC à la fin de 2013 et sont immédiatement entré en action contre les rebelles du M23, contribuant notamment à arrêter leur campagne contre les forces gouvernementales. L'Afrique du Sud compte environ 1 400 soldats en RDC en plus des véhicules, cinq hélicoptères Oryx et autres équipements. Le 5e bataillon d'infanterie de la SA sert actuellement avec la brigade d'intervention de la force de Monusco.

Congo-Kinshasa

Jean-Pierre Bemba, investi par son parti, pourra-t-il être candidat?

Alors qu'il est installé provisoirement à Bruxelles, attendant d'être fixé sur sa peine dans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.