9 Mars 2018

Cote d'Ivoire: Yamoussoukro - Des jeunes des 42 villages du Canton Akouè menacent

Des jeunes du canton Akouè (42 villages), département de Yamoussoukro, ne sont pas contents des agissements de certains de leurs aînés.

Ils l'ont fait savoir le mercredi 07 Mars dernier, à travers une déclaration lue à cet effet. Porte-parole pour la circonstance, M. Gouin Yao Noël, Secrétaire Général du Comité Ad hoc, (qui avait à ses côtés messieurs Kouan Kouakou Martin, Kouassi Konan Ponsard, Kouadio Kouakou Jean Claude respectivement Président du comité Ad hoc de la Jeunesse Akouè, 1er et 2e Vice-président) , a dénoncé l' ingérence de certains cadres, élus et politiques, dans les affaires de chefferie cantonale.

Ils sèment selon lui, la discorde et la zizanie entre non seulement les filles et fils de Yamoussoukro, mais aussi entre tous les habitants de la capitale politique ivoirienne. « Si nous ne respectons pas nos us et coutumes, ce n'est pas les autres qui viendront le faire à notre place » a-t-il indiqué.

Pour lui, Nanan BOIGNY N'DRI III, demeure le seul et l'unique Chef du Canton Akouè, « Depuis 1935 Nanan Boigny a établi la succession du trône de la famille Houphouët - Boigny. Nanan Boigny N'DRI III a été choisi et présenté pour la suite à dame HOUPHOUET Monique DAHOUET fille de feu Augustin BOIGNY, pour confirmation.

Comme elle l'appelait affectueusement mon fils, elle le remit à l'association des Chefs des villages Akouè (AGOUAS) pour qu'il obéisse aux rituels moraux et ancestraux. Après observation de la période donnée il a été désigné apte à exercer cette fonction.

D'où vient-il que cela soit aujourd'hui remis en cause ? » , s'est -il interrogé . Il a dénoncé toutes tentatives de manipulation de l'opinion publique qui n'ont pour seuls objectifs que de semer le trouble à l'ordre pourtant si bien établi.

Aussi, a-t-il interpelé vivement les plus hautes autorités de la Côte d'Ivoire. Notamment le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara ainsi que le Président du PDCI, Henri Konan Bédié, quand à une quelconque intronisation d'un chef de la famille Boigny dans les prochains jours, à Yamoussoukro.

«  Nous leur disons ne pas se reconnaître dans ces actes de forfaiture ni même y être associés et nous nous y opposerons par tous les moyens » , a-t-il prévenu .

Il lancé un vibrant appel aux uns et aux autres à l'union, à l'amour et à la solidarité, pour le respect de la mémoire de NANAN BOIGNY : « Unissons-nous autour de NANAN BOIGNY N'DRI III, Chef de la famille Boigny, pour développer notre belle cité, nous sommes tous frères et sœurs, les palabres ne servent à rien ».

Cote d'Ivoire

D'Amadou Gon Coulibaly précise le rôle de la CEI

En Côte d'Ivoire, c'était la deuxième conférence de presse d'Amadou Gon Coulibaly depuis… Plus »

Copyright © 2018 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.