10 Mars 2018

Madagascar: Ambassade des Etats-Unis - « La mise en danger de la vie du bétail de la société AAA inadmissible »

Fallait-il l'interpellation de l'ambassade des Etats-Unis pour débloquer une situation qui met en danger la vie d'un bétail qui n'a rien à voir avec la politique politicienne ?

« L'ambassade des Etats-Unis a suivi de près la situation auprès de la Société AAA à Andranomanelatra, et fait appel au Préfet de Vakinankaratra et au Tribunal d'Antsirabe à trouver une solution immédiate pour mettre fin au déni d'accès du bétail à la nourriture et à l'eau, leur causant ainsi une misère et un mal injustifiés. Le bétail n'a aucun rôle à jouer dans le litige de la clôture de AAA. Il est inadmissible que la vie de ces animaux sans défense soit mise en danger pour cela. La perte de ses ressources en produits laitiers et alimentaires dans un endroit où on en a grandement besoin est au-delà de l'entendement. » C'est la réaction de l'ambassade des Etats-Unis face à un danger qui décime petit à petit le bétail de 169 têtes appartenant à la société de l'ancien président Marc Ravalomanana.

Jusqu'à hier, deux vaches laitières de race Holstein ont succombé au manque de nourriture et d'eau, faute d'accès à la Ferme. Or, il faut utiliser des véhicules pour nourrir ces vaches qui nécessitent un traitement particulier tant sur la qualité des aliments que sur le conditionnement de l'endroit où elles sont élevées. Avant-hier, les autorités locales ont pris des mesures plus drastiques en soudant hermétiquement les portails de la Ferme de la société AAA à Andranomanelatra. Hier, la Préfecture d'Antsirabe a demandé un deuxième renvoi alors que, selon les avocats de la société AAA, le Tribunal a été saisi en matière de Référé à bref délai pour statuer d'extrême urgence. Le tribunal a donc renvoyé l'affaire pour l'audience du lundi 12 mars 2018.

Urgence et péril manifeste. La demande de la société AAA consiste en l'ouverture et l'accès aux deux portails servant l'approvisionnement en eau et en nourriture des vaches laitières. « Pourtant, il y a urgence et péril manifeste parce que depuis l'inaccessibilité de ces deux portails, deux décès ont été enregistrés », ont affirmé les avocats de Triple A. Avant d'enfoncer le clou : « Dans ces conditions, la continuation de cette procédure indéfiniment renvoyée est devenue inutile et sans objet. Raison pour laquelle la société AAA a jugé opportun et a demandé la radiation de la procédure. »

Hier, on a appris dans la fin de l'après-midi que la situation serait débloquée à la Ferme de AAA à Andranomanelatra. La Préfecture d'Antsirabe aurait décidé d'enlever les soudures appliquées aux portails de la ferme. Jointe au téléphone, l'avocate de la société AAA, Me Norosoa Raharimalala, n'a pas encore affirmé ce revirement de la situation. « Le huissier de la Préfecture d'Antsirabe nous a fait part verbalement de cette décision. Mais, jusqu'ici, il n'y a aucune décision écrite là-dessus », a-t-il précisé. En tout cas, suite à l'interpellation de l'ambassade des Etats-Unis à Madagascar, la situation évolue dans le bon sens. Une solution aurait été trouvée pour sauver la vie d'un bétail qui n'a rien à voir avec la politique politicienne.

Madagascar

Prix de l'innovation pour l'Afrique - Un ingénieur malgache parmi les nominés

African Innovation Foundation (AIF) annonce les dix nominés pour le montant de 185.000 Dollars US du prestigieux… Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.