11 Mars 2018

Maroc: Francophonie - A Tanger, le mouvement citoyen Libres Ensemble fête ses deux ans

Le 10 mars 2016, les jeunes de la francophonie lançaient l'initiative Libres Ensemble, un mouvement citoyen promouvant la paix et le respect comme des droits inaliénables, la diversité comme une richesse, la solidarité comme choix irrévocable. Deux ans plus tard, c'est à Tanger au Maroc qu'est célébré cet anniversaire via diverses manifestations. Reportage.

Entendre les jeunes s'exprimer contre les discours de haine, tel est l'objectif de Libres Ensemble, une initiative lancée le 10 mars 2016 par la secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, à la suite d'une série d'attentats terroristes perpétrés dans l'espace francophone.

Contrer les discours de violence des « marchands de haine », selon les mots de Michaëlle Jean, et principalement en ligne, est un combat de longue haleine que mènent l'OIF et les jeunes formateurs des Etats membres de la Francophonie. « C'est pourquoi le mouvement a d'abord commencé sur les réseaux sociaux, lieu où les discours de haine prolifèrent », témoigne Fatima Aouidat, responsable de programme à l'OIF. Ce samedi, c'est à l'Institut français de Tanger qu'elle a animé des ateliers de mise en situation, des formations pour les jeunes afin qu'ils réfléchissent et partagent leurs opinions sur le degré, ou non, de violence et de haine diffusées sur la Toile. Terrorisme, racisme, religion, migrations, complotisme, homophobie, de nombreux sujets sont abordés durant la journée.

Des armes pacifiques pour contrer les discours violents

Trouver des ressources pour répondre à la haine, tel est donc le but de Libres Ensemble. « Il faut donner aux jeunes les capacités de répondre, inciter leur production de contre-discours, poursuit Fatima, sans leur donner du prêt-à-penser. » Pour ce faire, l'OIF coopère avec des partenaires comme le Bureau international de la jeunesse (BIJ) pour travailler sur différents outils pédagogiques. Respect, solidarité et liberté sont le fil conducteur du projet, « parce que la jonction des trois crée un ensemble harmonieux dans tout l'espace francophone et se retrouve au sein d'un humanisme universel ».

Libres Ensemble, ce sont donc des plateformes d'expression offertes sur les réseaux sociaux, mais concrètement sur le terrain, cela se traduit par de multiples initiatives : c'est par exemple le cas de l'organisation des caravanes Libres Ensemble à plusieurs occasions, dans de nombreuses villes, notamment en Côte d'Ivoire, en marge des Jeux de la Francophonie.

Libres Ensemble à Tanger, porte de l'Afrique

C'est également la traversée de l'Atlantique à la Méditerranée de la frégate L'Hermione. L'espace méditerranéen est perçu aujourd'hui comme un espace de fractures et de frontières en proie à de nombreuses crises migratoires, politiques et sécuritaires. Ainsi sur le bateau sont embarqués des jeunes issus d'une trentaine de pays différents qui, au cours de leur voyage et de leurs escales, transmettent un message humaniste et pacifique via la création de liens et d'échanges. « Notre première responsabilité est de donner à la jeunesse des raisons d'espérer, de créer pour elle des possibilités, de lui garantir un accès universel à une éducation et une formation de qualité », déclare la secrétaire générale de l'OIF.

A Tanger, toute la journée du 10 mars a ainsi été placée sous le signe du Libres Ensemble avec, à côté des ateliers de formation, un concours de jeunes développeurs, l'Innovathon. Ce concours d'innovation marathon entend « valoriser la créativité des jeunes francophones en mettant en place des espaces de création qui doivent être utiles à leurs sociétés », explique Aram Diop, responsable francophone pour l'innovation numérique. Ce samedi, les esprits des jeunes Marocains bouillonnaient d'énergie afin de trouver le meilleur projet d'économie numérique sur le thème de la gestion des déchets.

« C'est vraiment formidable d'être là, en ayant la possibilité de faire le plein avec votre énergie, a estimé Michaëlle Jean devant les jeunes qui entouraient le gâteau d'anniversaire de Libres Ensemble. Parce que tout ce que pense la Francophonie, c'est, partant de cette énergie qui est la vôtre pour créer, pour innover, pour penser et agir ensemble, c'est Libres Ensemble. Et nous sommes d'autant plus fort ensemble pour penser des solutions face aux défis auxquels notre monde est confronté -sécurité, développement, croissance, climat, etc-. La Francophonie, c'est penser et agir ensemble. »

Samedi soir, humour et liberté d'expression étaient au menu, via le spectacle « Rire ensemble », un partenariat qui date de 2017 entre l'OIF et le Marrakech du Rire. Durant près de deux heures et face à une salle conquise d'avance, des humoristes marocains ont évoqué les thèmes chers à Libres Ensemble non sans ironie : racisme, religion, terrorisme, etc.

Un succès qui doit continuer

Deux ans après son lancement, la mission de Libres Ensemble a déjà touché plus de deux millions de jeunes par les réseaux sociaux, notamment à travers le clip de lancement de l'initiative sur Facebook, ainsi que les vidéos produites et diffusées par les jeunes sur la plateforme dédiée. Mais le projet n'est pas terminé, car pour bâtir le monde de demain, la jeunesse se doit plus que jamais d'avancer en brandissant les valeurs de solidarité, de liberté, de diversité et de respect.

La prochaine grande étape du mouvement Libres Ensemble sera le « Pacte francophone pour le vivre ensemble » qui sera adopté lors du Sommet d'Erevan en octobre 2018. Une vaste consultation de la jeunesse sera par ailleurs lancée à cette fin le 20 mars 2018, sur internet et les réseaux sociaux, lors de la journée internationale de la Francophonie.

Maroc

Le pays et le Maroc préparent une troisième réunion bilatérale

Une réunion préparatoire technique de la 3ème session de la Commission bilatérale… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.