12 Mars 2018

Cote d'Ivoire: Bruno Koné à propos du numérique - "En 6 ans, le pays a connu une véritable transformation digitale"

La Côte d'Ivoire n'est pas en marge de la révolution numé- rique. Le président de la République en a fait l'une de ses priorités et ces dernières années, le pays de Félix Houphouët-Boigny a enregistré d'énormes progrès sous l'administration Ouattara.

C'est le tableau pré- senté ce vendredi 9 mars 2018, au Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC), par le ministre de la Communication, de l'Economie numérique et de la Poste, Bruno Koné, à l'occasion de l'atelier de l'Association internationale des conseils économiques et sociaux et institutions similaires (AICESIS) sous le thème : « L'impact de la révolution numérique sur l'avenir de l'humanité ».

Au cours de cette séance publique, Bruno Nabagné Koné a présenté les avancées obtenues par la Côte d'Ivoire. « En 6 ans, notre pays a connu une véritable transformation par le digital », s'est félicité le ministre de l'Economie numérique.

Aussi a-t-il fait savoir qu'à ce jour, la Côte d'Ivoire compte 17 millions d'abonnés en téléphonie mobile dont 10 millions utilisent les services mobile money avec un flux dans le réseau de près de 17 milliards de FCFA par jour. A cela, dit-il, il faut ajouter les 30 millions d'abonnés de la téléphonie fixe et les 3,5 millions de facebookeurs.

Abordant le thème, Bruno Koné a relevé que le présent est très fortement marqué par le numérique, qui se retrouve à toutes les étapes de la vie, dans la production, dans le divertissement, dans les relations personnelles, dans la gouvernance des Etats, etc.

« Le futur de nos nations et nos existences individuelles sont de ce fait, fortement tributaires du rôle que nous, gouvernants, seront en mesure de faire jouer aux technologies de l'information et de la communication », a-t-il noté.

Selon lui, le numérique a la particularité d'accélérer la marche des pays, d'intensifier la production de biens, de faciliter le stockage, le tri et le traitement de données, de fiabiliser les processus, de supprimer les distances et d'ouvrir les marchés, de réduire la corruption par la limitation de l'intervention humaine, de réduire les coûts budgétaires, de faciliter le traitement et la circulation de l'information, etc.

« L'instantanéité, la vitesse et la viralité de la circulation de l'information ont transformé notre planète en un village », a-t-il soutenu. A l'en croire, la marche et la dynamique dans laquelle le numérique et les TIC s'inscrivent sont irréversibles.

« Pour notre part, il n'y a pas de doute, le futur de l'humanité sera de plus en plus impacté par le numé- rique », a-t-il conclu. Iacob Daciu, président de l'AICESIS, a exhorté à la mutualisation des efforts pour relever les défis du numérique.

Cote d'Ivoire

Tiken Jah Fakoly prépare son prochain album à Abidjan

Tiken Jah Fakoly prépare son nouvel album en Côte d'ivoire. (photo d'illustration) RFI / Guillaume Thibault Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.