12 Mars 2018

Congo-Kinshasa: Enjeux de l'heure - Moïse Katumbi lance sa plate-forme électorale depuis l'Afrique du Sud

Photo: Diaspora Katangaise – Desiré kayumba.
L'homme d'affaires Moise Katumbi a été présenté comme un éventuel prochain président congolais.

L'un des objectifs du nouveau groupement politique est de créer les conditions qui permettent d'envisager des élections crédibles, justes et honnêtes d'ici à décembre.

Des grandes manœuvres politiques ont lieu présentement à Johannesburg, en Afrique du Sud, avec, pour maître d'œuvre, Moïse Katumbi. L'opposant congolais est actuellement sous la rampe des projecteurs pour avoir pris l'initiative de réunir autour de sa personne une kyrielle d'opposants acquis à sa cause. Le conclave qui a débuté sous son égide, le 10 mars, est révélateur de son obstination à faire bouger les lignes dans le microcosme politique congolais où il espère tirer son épingle du jeu. De son exil, Moïse Katumbi, candidat déclaré à la prochaine présidentielle, n'a cessé de multiplier des contacts et de peaufiner des stratégies susceptibles de baliser la voie à une candidature qui n'est toujours pas la bienvenue.

Exilé en Belgique depuis mai 2016, le richissime homme d'affaires converti en politique a, cette fois-ci, choisi l'Afrique du Sud pour lancer son projet fédérateur d'une opposition qu'il veut voir unie autour de sa candidature à la présidentielle. Se sachant poursuivi par la justice congolaise pour atteinte à la sécurité intérieure et extérieure de la RDC, Moïse Katumbi avait de bonnes raisons de dire sa messe en terre sud africaine.

Quelques mouvements d'opposition ont effectué le déplacement de Johannesburg avec plus de deux cents militants issus notamment du G7 et de l'Alternance pour la République. L'objectif de cette rencontre est de constituer une plate-forme en vue de la présidentielle de décembre prochain. Ceci passe inévitablement par une union des forces et de stratégies. « Ces trois jours ensemble vont permettre de construire l'alternance de demain et montrer au peuple congolais qu'il n'est pas seul, que nous travaillons et que nous vaincrons. », a déclaré Katumbi à l'ouverture des travaux.

Cette alternance de demain, il la veut autour de sa personne même s'il ne le dit explicitement. Tout concourt à dire que les participants à la rencontre de Johannesburg travaillent sur le projet de société de l'ancien gouverneur de l'ex-Katanga. « Je m'adresse à vous en capitaine de l'équipe qui veut gagner. Notre victoire tient avant toute chose au sérieux, à l'application et au travail que nous devons abattre tous ensemble. Ne laissons pas la place à l'improvisation. Organisons-nous ! Travaillons dur et avec exigence ! Notre pays le mérite ! Il y a urgence. », a exhorté Moïse Katumbi à ceux qui ont fait le serment de convoler avec lui, à savoir l'Alternance pour la République, le G7 et la Dynamique de l'opposition.

À la tête d'une nouvelle plate-forme électorale dénommée « Ensemble », Moïse Katumbi se démarque automatiquement du Rassemblement en se mettant à dos l'UDPS, le parti-phare de l'opposition avec lequel il était jusqu'il y a peu en partenariat dans le cadre de ce regroupement politique créé à Genval. « Aujourd'hui, nous créons notre mouvement électoral pour changer le Congo ! " Ensemble" est un mouvement ouvert à tous. « Ensemble, nous mettrons fin à la dictature et irons gagner les élections. », a écrit l'opposant via son compte Twitter.

Congo-Kinshasa

Jean-Pierre Bemba investi candidat à la présidentielle

Le leader naturel du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba Gombo, a été investi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.