12 Mars 2018

Burkina Faso: Kaya - Mort par noyade d'un enfantde 5 ans

Un garçonnet d'environ 5 ans, du nom de Zabré Abdoul Razac, a été retrouvé mort dans un puits perdu à Kaya, précisément au quartier Bolé du secteur n°2. C'était dans la matinée du vendredi 9 mars 2018.

Le drame s'est produit devant un célibaterium du secteur n°2 de Kaya. Selon des indiscrétions, le corps sans vie du garçonnet de 5 ans a été repêché dans les eaux de toilettes d'un puits perdu.

Selon les témoignages recueillis sur les lieux du drame, la victime s'est rendue dans le célibaterium en compagnie d'un enfant moins âgé pour remettre du piment et du cube Maggi à une des clientes de sa mère qui vend des légumes dans le quartier. Interrogée, la cliente en question a, en larmes, expliqué les faits en ces termes : «... lorsque Razac m'a remis le piment et le cube Maggi, il est ressorti.

C'est quelques instants après que sa mère est venue me dire que l'enfant qui l'avait accompagné était revenu seul. Nous sommes ensemble sorties pour le rechercher.

C'est à ce moment que l'enfant (Ndlr : petit-fils de la vendeuse de légumes) qui l'avait accompagné a déclaré que Razac était tombé dans de l'eau. Premièrement, nous avons cru que les enfants étaient partis jouer dans les eaux du barrage de la ville.

Mais lorsque j'ai jeté un coup d'œil dans le puits perdu des toilettes de notre célibaterium, situé hors de la concession, j'ai aperçu le corps sans vie du petit Razac flottant sur l'eau. C'est à ce moment-là que j'ai crié pour alerter les habitants du quartier.»

Des agents de la police et des services de santé ont procédé aux constatations d'usage avant que la famille ne procède à l'enlèvement de la dépouille et à son inhumation.

L'équipe de la compagnie de sapeurs-pompiers de Kaya s'est aussi rendue sur les lieux du drame. Face à la récurrence des cas de noyade dans des puits perdus à Kaya, les autorités communales devraient veiller à prendre des mesures urgentes afin d'épargner aux populations ce genre de drame.

Burkina Faso

Procès du putsch - Le capitaine Zoumbri en larmes

Les capitaines Saïdou Gaston Ouédraogo et Oussène Zoumbri, accusés et appelés à… Plus »

Copyright © 2018 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.