12 Mars 2018

Burkina Faso/Cameroun: Roger Milla à Ouaga - Le vieux Lion chez un nouveau ministre

En séjour au Burkina dans le cadre des Journées cinématographiques de la femme africaine de l'image (JCFA), l'ancien footballeur camerounais Roger Milla a été reçu le lundi 12 mars 2018 par le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou.

Le vieux Lion, au-delà de la courtoisie protocolaire, estime qu'il y a eu des choses qui ont été faites contre le Cameroun dans l'organisation de la CAN 2019.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Roger Milla est bel et bien au Burkina dans le cadre des Journées cinématographiques de la femme africaine. Il y est en tant qu'invité de marque des organisateurs de cet évènement.

Mais comme il le dit lui-même, ce serait de sa part un crime de lèse-majesté d'aller dans un pays sans en rencontrer le patron du département des Sports, à savoir le ministre des Sports. C'est la raison pour laquelle, au lendemain de son arrivée, il a été reçu en audience par le ministre Daouda Azoupiou.

Albert Roger Mooh Milla, malgré ses 65 piges, reste le même. Avec le ministre Azoupiou, il a dit qu'ils ont eu un échange sur les sports camerounais et burkinabè.

C'est vrai qu'il est là sur l'invitation des femmes de la cinématographie, mais il ne voit pas de cloison entre le sport et la culture. Et son programme l'amènera à rendre visite au Moogh Naaba, au Larlé Naaba, et il ira à Koudougou et à Ouahigouya.

Le vieux Lion est revenu sur l'organisation de la coupe d'Afrique dans son pays en 2019 où il s'est investi pour que cette CAN ait lieu au Cameroun.

«Mon engagement personnel est celui de tout Camerounais. On ne peut pas donner une CAN à un pays comme le Cameroun depuis 4 ans et, aujourd'hui, vouloir la lui retirer. Je crois qu'il y a eu beaucoup de choses qui se sont faites contre le Cameroun et que les gens n'ont pas appréciées.

Heureusement que le président de la République, Paul Biya, s'est engagé pour la tenue de cet évènement.» A son avis, quoi qu'il arrive, la CAN aura lieu au Cameroun.

«On nous a dit de construire 2 grands stades, nous nous sommes mis en branle et d'ici septembre ou octobre, tout sera prêt.» Le ballon d'or africain de 1976 et de 1990 espère que le Burkina se qualifiera.

Cette visite a ravi le ministre des Sports, pour qui Roger Milla, au-delà de son apport au football camerounais, a inspiré l'ensemble de la jeunesse africaine par son talent. Selon Azoupiou, Milla a plaidé pour qu'on donne de la place aux anciennes gloires du football burkinabè.

C'est un échange enrichissant qu'il a eu avec Milla, selon le ministre des Sports. Il a conclu que Milla serait consulté en cas de besoin pour son expertise.

Le meilleur joueur africain des 50 dernières années s'est dit disposé à appuyer le Pays des hommes intègres dans l'émergence de son sport. Déjà, il promet de sillonner plus de villes lors de ses prochaines visites.

Burkina Faso

Etat de la liberté de la presse - Une conférence publique pour renforcer le professionnalisme dans les médias

La liberté de la presse est une réalité au Burkina Faso. En effet, le classement mondial sur la… Plus »

Copyright © 2018 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.