12 Mars 2018

Sénégal: Arrivée de la Coupe du Monde à Dakar - Lions du Sénégal, le trophée vous salue bien !

Le Sénégal a reçu hier un hôte de marque. Un clin d'œil a ainsi été fait à nos Lions qui doivent défendre les couleurs nationales à partir du 14 juin prochain en Russie. La FIFA tient beaucoup au trophée de la Coupe du monde.

L'instance dirigeante du football mondial l'a démontré hier, lors de l'arrivée de cet hôte de marque dans notre pays. Un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé pour l'occasion.

Il a même fallu plus d'une heure de formalité pour que la coupe descende de l'avion qui s'est posé sur le tarmac de l'aéroport international Blaise Diagne aux alentours de 10h30.

Et là également, il ne fallait ni l'approcher ni la toucher. Le trophée a été accueilli par le ministre des Sports et l'ensemble de la famille du football qui étaient à côté de Christian Karembeu, ambassadeur de ce Trophy Tour, du représentant du président de la FIFA et du président de Coca-Cola Afrique.

Pour Me Augustin Senghor la réception du trophée revêt un cachet exceptionnel dans la mesure où, a,-t-il soutenu, tous les esprits sont tournés vers la Russie. «Notre plus grand rêve et ambition, c'est de faire en sorte que ce trophée puisse revenir au Sénégal pour une durée de quatre ans.

Rien n'est impossible. Nous voulons être la première équipe africaine à remporter cette coupe tant convoitée», a dit Me Senghor qui a magnifié les efforts du chef de l'État et son gouvernement pour mettre l'équipe dans les conditions de performance.

El Hadji Diouf a salué l'initiative de la FIFA. L'ancien international a ainsi soutenu que c'est le travail accompli par les joueurs qui a porté ses fruits.

«Aujourd'hui, il faut féliciter nos Lions et leur dire qu'ils ont la chance d'avoir la Coupe du monde chez eux et pour moi, c'est une force de les motiver à vouloir se transcender et tout faire pour que ce trophée reste ici pour quatre ans», a indiqué le double Ballon d'Or africain.

Ce défi n'est pas insurmontable, selon le directeur de la Soboa. Selon Damien Baron, le Sénégal dispose d'un immense réservoir de joueurs qui évoluent dans les championnats européens et qui peuvent bien marquer les esprits en Russie.

ALIOU CISSE, SELECTIONNEUR NATIONAL : « NOUS SOMMES EN DROIT D'AVOIR DE GRANDES AMBITIONS »

Le chef de l'État a exhorté, hier, les Lions a remporter la Coupe du monde. Un défi difficile mais pas impossible à relever. Pour le sélectionneur national Aliou Cissé, l'équipe doit rêver grand et avoir aussi de très grandes ambitions.

Pour Aliou Cissé, voir le trophée de la Coupe du monde et pouvoir l'approcher constitue une fierté pour un entraîneur. «Quand on était joueur, on voyait le trophée de loin.

Aujourd'hui de pouvoir s'en approcher, de le toucher est très important et très motivant pour tout entraîneur et tout joueur de football», a dit le sélectionneur national. Le défi fixé par le chef de l'État ?

Aliou Cissé compte le relever. Pour le technicien, son équipe est en droit d'avoir de grandes ambitions. «Nous savons que ça va être une compétition très difficile. Les joueurs disputent leur première phase finale de Coupe du monde, mais ça a été le cas il y a dix-sept ans.

Il faut prier que tous les joueurs soient au rendez-vous, en bonne santé, qu'ils n'aient pas de pépins physiques», a souligné le technicien. Aliou Cissé a ainsi assuré que son groupe se surpassera pour défendre dignement les couleurs du Sénégal et de l'Afrique.

CAN 2019 TRÈS DIFFICILE

Selon Aliou Cissé, une victoire à la CAN 2019 passe d'abord par une bonne participation à la Coupe du monde à laquelle d'ailleurs prendront part cinq pays africains. Selon lui, l'édition s'annonce comme la plus difficile de l'histoire du football africain.

«Tous les grands y seront et dans cette compétition il y aura des surprises. Mais ça fait partie de nos objectifs, de ceux des joueurs. Et à partir de ce mondial, on pensera à cette CAN», a indiqué le sélectionneur national.

En attendant, Aliou Cissé espère disposer de tout son groupe pour les deux prochains amicaux prévus les 23 et 27 mars contre l'Ouzbékistan et la Bosnie-Herzégovine. «Le mois de mars est souvent difficile pour un entraîneur. Souvent des matchs décisifs se jouent à cette période», a-t-il dit.

Sénégal

Gouvernance de Macky Sall - De la corruption à ciel ouvert au népotisme exacerbe

«La loi est la loi. Et nul n'est au-dessus des lois. Pas même le président» Barack OBAMA Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.