13 Mars 2018

Sénégal: Un Sénégalais de 26 ans engagé dans la vulgarisation de sa plateforme de debriefing

Dakar — Pierre Thialawe Diop, un jeune sénégalais de 26 ans, à l'origine d'une plateforme de debriefing humoristique des compétitions de football via les réseaux sociaux, ambitionne de faire davantage connaître son innovation au Sénégal, pour atteindre un public autre que ses "followers" classiques.

"Je créée un engouement. Je viens avec ma vision pour ouvrir l'esprit des gens. Ce que je veux, c'est faire bouger les gens, les faire parler. La manière dont j'explique les matchs de football, c'est cela qui a fait mon succès. Je ne fais pas comme les journalistes à la télévision", explique-t-il dans un entretien avec l'APS.

"Stan", comme l'appellent ses "followers" (suiveurs), est passionné de football depuis son plus jeune âge, dit-il, serrant sa canne entre les jambes, en précisant que son "concept inédit" lui est venu après un accident de voiture dont il a été victime.

"Durant ces deux dernières années, j'essayais de retrouver la mobilité parce qu'à mon réveil, je ne pouvais plus marcher. Je ne pouvais plus travailler et l'ennuie tue l'être", d'où "cette idée de transposer ainsi ma passion", ajoute Pierre Thalweg Diop, qui vit depuis 10 ans au Canada.

"Les gens qui regardent mes vidéos ne savent pas que j'ai une canne. Ils pensent que je suis en pleine forme, que joue au football", fait-il observer, sous le regard approbateur de son père et de son collègue Mamadou Manizor Thiam.

Vêtu d'un jogging dans ses vidéos de débriefing, apparemment très à l'aise aussi bien dans son accoutrement que dans sa manière de s'exprimer, Pierre cherche à susciter les avis du citoyen lambda plutôt que des experts de la télévision ou à la radio.

Suivi par 35000 personnes en Côte d'Ivoire, au Mali, au Cameroun, au Tchad, dans les pays du Maghreb mais également au Sénégal, il a décidé de commenter, mercredi, en direct, le match retour de la Ligue des champions Chelsea-Barcelone au Canal Olympia de Dakar, à partir de 19 h.

Il espère, par le biais de cet événement dont l'entrée est gratuite, mieux faire connaitre son concept à travers les médias, rencontrer ses followers et atteindre un autre auditoire.

"Je n'ai pas de public-cible, les jeunes me suivent parce qu'ils s'identifient à moi. Dans mes débriefes, tout le monde se retrouve pace que j'utilise certaines expressions de leur langue pour les toucher", soutient-il, se félicitant des débats intéressants de ses followers de différents pays.

Sénégal

Présidentielle - L'assurance de la majorité agace

Au Sénégal, toute la classe politique est concentrée sur la présidentielle de l'an prochain.… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.