13 Mars 2018

Cote d'Ivoire: Bangolo - Des hommes lourdement armés attaquent un poste de la Gendarmerie et des FACI

Dans la nuit du lundi 12 mars, des hommes lourdement armés et à moto ont ouvert le feu sur des éléments des Forces armés de Côte d'Ivoire (Faci) et de gendarmes, au poste de contrôle de Beoué-Zibao, une sous-préfecture du département de Bangolo, selon une source sur place.

Déjà, une attaque avait été perpétrée dans cette zone, par des éléments inconnus, il y a un mois. Les forces armées républicaines avaient donc renforcé la sécurité.

Alors leur riposte, lors de cette deuxième attaque ne s'est pas fait attendre. Le conducteur de la moto est mort lors des échanges de tirs.

Identifié comme étant un ressortissant de la Sous-préfecture de Diozon, il avait en sa possession des munitions d'armes lourdes, selon notre source.

D'après les dernières informations, des jeunes de cette localité veulent manifester pour la mort du conducteur de la moto.

Cote d'Ivoire

Municipales à Marcory - Gnamaka Dogbo Eric se signale

Gnamaka Dogbo Éric, président-fondateur du Forum de la société civile(FSA) a annoncé… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.