13 Mars 2018

Cameroun: Roger Milla - « Il y a beaucoup de choses qui ont été faites à l'encontre du Cameroun »

En visite au Burkina Faso sur invitation des organisatrices des 5es Journées cinématographiques de la femme africaine (JCFA), l'ancien international camerounais Roger Milla a été reçu en audience le lundi 12 mars dernier par le ministre des Sports et des loisirs du Burkina, Daouda Azipiou.

Présent au pays des Hommes intègres dans le cadre des 5es Journées cinématographiques de la femme africaine (JCFA), le célèbre footballeur camerounais Roger Milla qui était accompagné d'une forte délégation est allé présenter ses civilités au nouveau ministre des Sports et des loisirs, Daouda Azipiou.

Une visite au cours de laquelle l'ex-buteur des Lions indomptables a levé un coin de voile sur les échanges qu'il a eus avec le ministre des Sports et des loisirs. «C'est juste une visite de courtoisie. Je ne peux pas fouler le sol d'un pays africain sans aller rendre visite au ministre en charge du département des sports de ce pays.

Ç'a été un honneur pour ma délégation et moi d'être reçus par le ministre avec lequel nous avons parlé de l'évolution du football dans nos pays respectifs », a dit Roger Milla. L'ex-capitaine des Lions indomptables s'est également prononcé sur le sujet brûlant de l'heure, à savoir le retard dans l'organisation de la prochaine CAN qui aura lieu au Cameroun.

« On ne peut confier l'organisation d'une CAN à une grande nation comme le Cameroun et revenir nous dire par la suite qu'on va nous la retirer. Je crois qu'il y a des personnes qui n'ont pas intérêt à ce que cette CAN ait lieu au Cameroun et ces personnes ne ménagent ni leur temps ni leurs efforts pour parvenir à leur fin.

Mais grâce à l'implication personnelle du président Paul Biya, les choses évoluent dans le bon sens. Nous sommes en train de construire deux grands stades qui seront disponibles dès le mois de septembre.

Donc j'aimerais vous rassurer que la prochaine CAN aura bel et bien lieu au Cameroun », a-t-il indiqué. Le ministre des Sports et des loisirs, Daouda Azipiou, s'est dit honoré de la visite de cette icône du football africain. «

Nous avons eu à échanger sur le football, mais nous avons également échangé sur certaines de ses préoccupations qui consistent à donner de la place aux anciennes gloires.

Ceux-là même qui ont apporté quelque chose au football burkinabè. Nous l'avons rassuré que des initiatives sont déjà prises dans ce sens et que de temps à autre, nous allons le solliciter pour son expertise dans ce domaine », a martelé le ministre.

Pour rappel, cela fait exactement 18 ans que Roger Milla n'avait plus foulé le sol burkinabè.

Cameroun

Présidentielle 2018 - Paul Biya donné largement vainqueur par un sondage

L'étude réalisée par un institut basé aux Etats-Unis d'Amérique crédite le… Plus »

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.