13 Mars 2018

Afrique de l'Ouest: Macky Sall entend renforcer l'axe Sénégambie

Photo: Facebook
Adama Barrow et Macky Sall

En visite en Gambie, le président de la République a réaffirmé son intention de solidifier les relations entre les deux pays.

Selon lui, cette nouvelle visite témoigne de sa ferme volonté d'impulser un souffle nouveau aux relations entre les deux pays, en agissant ensemble pour construire, à tous les niveaux, une collaboration dynamique, positive et confiante entre nos deux pays frères.

«Nous avons la responsabilité de préserver cet héritage familial pour léguer à nos enfants et aux générations futures un espace sénégambien stable et apaisé, et dont toutes les composantes vivent en harmonie», indique Macky Sall.

Selon lui, cela passe nécessairement par une lutte déterminée et coordonnée contre toutes les formes de criminalité et de trafic illicite, y compris l'exploitation illégale de nos ressources naturelles.

Pour le chef de l'Etat, le trafic illicite n'est pas seulement une violation formelle de la loi. Il est aussi et surtout une source d'instabilité pour la société et l'Etat.

C'est pourquoi les deux pays doivent ménager aucun effort pour faire de la lutte contre ce fléau une priorité de premier ordre notamment dans le cadre de l'Accord sur la gestion des ressources transfrontalières dans le domaine de la foresterie.

Toujours dans son intervention le président sénégalais a fait savoir que dans cette nouvelle Sénégambie, chaque Gambien doit se sentir chez lui au Sénégal et chaque Sénégalais chez lui en Gambie.

Pour ce faire, ajoute-t-il, nous devons poursuivre nos efforts pour améliorer les conditions de séjour et d'établissement de nos concitoyens dans l'un et l'autre de nos pays.

Nous devons lutter plus fermement contre toutes les tracasseries administratives, les barrières non-tarifaires et les pratiques anormales le long des corridors et aux frontières.

«Ces entraves, en plus de violer les textes de la CEDEAO,heurtent sérieusement le sentiment de citoyenneté sénégambienne chez nos populations.

Je demande solennellement à nos forces de défense et de sécurité de veiller à ne créer aucune entrave indue à la libre circulation des personnes et des biens dans l'espace sénégambien», indique le chef de l'Etat.

Il a par ailleurs invité les deux Gouvernements à examiner sans tarder les voies et moyens de mise en œuvre des recommandations de la Déclaration de Karang, compris celles relatives à l'élimination des Pratiques anormales sur le corridor Dakar-Banjul et l'installation de Centres d'information frontaliers, avec le soutien du Secrétariat permanent sénégalo-gambien.

En savoir plus

Macky Sall et Adama Barrow jettent les bases d'une Sénégambie nouvelle

De part et d'autre, la volonté est affichée de faire désormais de la Sénégambie une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.