13 Mars 2018

Togo: Les sanctions de Sémassi et Agouwa revues à la baisse par la Commission de recours

Préalablement sanctionnés pour violences orchestrées sur leurs stades les clubs Sémassi et Agouwa de Koussountou qui ont introduit des recours près de la Commission de recours de la FTF voient leurs sanctions être revues à la baisse.

C'est ce que nous renseigne un communiqué de la direction de la communication de la FTF.

D'après ce communiqué, la Commission de recours, réunie le 02 Mars 2018 « revoit à la baisse les sanctions infligées aux clubs Sémassi FC et Agouwa FC ».

Ainsi donc, elle a décidé de « condamner le club Sémassi FC à une amende de 200.000 F cfa au lieu de 300.000 F cfa, à un match d'interdiction de stade, à un match d'interdiction de banc et de vestiaire au Coach Olufadé Adékanmi, à un match de suspension ferme au joueur Chukwu Victor et à six (06) mois de suspension fermes au joueur Nenie Okpodo Fabrice au lieu de deux (02) ans ».

La Commission de recours de la Fédération togolaise de football (FTF), au cours de sa réunion du 2 mars dernier, « revoit à la baisse les sanctions infligées aux Clubs Sémassi et Agouwa », indique un communiqué.

Une clémence qui ne touche pas seulement Sémassi mais aussi Agouwa de Koussountou, club de D2.

Pour sa part, ce club est désormais condamné « à payer une amende de 50.000 F cfa au lieu de 100.000 F cfa et au payement de la somme de 259.000 F cfa pour préjudice, à une interdiction de stade de deux matches ».

Togo

Innocent Pato sauté de la Direction de la communication de la FTF pour l'ATOP

Paie-t-il le prix des derniers remous entre la FTF et la TVT autour de la diffusion des élements du tournoi de la… Plus »

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.