13 Mars 2018

Angola: La justice efficace est un pilier de l'État démocratique - Dit le Président de la République

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a souligné mardi, à Luanda, qu'un vrai Etat démocratique et de droit ne pouvait exister qu'avec un système de justice efficace, étant au service des citoyens, des entreprises et de la société.

«Il ne suffit pas seulement de vivre dans le multipartisme, avec des élections périodiques, ou qu'il y ait la liberté d'expression et de presse, un véritable Etat démocratique et de droit n'existe que là où il y a un système de justice efficace, au service des citoyens, des entreprises et de la société», a précisé le Président à l'ouverture de l'année judiciaire 2018.

Selon le Chef de l'Etat angolais, au cours de cette année (2018), les actions visant à accroître l'égalité devant la loi et l'accès au droit, aux tribunaux, à la consultation juridique, au patrimoine judiciaire et à la protection juridique devraient être poursuivies.

D'après lui, pour la présente année judiciaire, il est prévu la consolidation de la réforme de la justice et du droit, en particulier dans le cadre de l'organisation et de la gestion de tribunaux de juridiction commune, avec la création de conditions pour inaugurer, l'année prochaine, des Cours d'Appel de Luanda et de Benguela.

En ce qui concerne l'amélioration de l'environnement des affaires, il a souligné l'installation de la salle de Commerce de la Cour provinciale de Luanda, ainsi que la création du cadre juridique et réglementaire des insolvabilités, la massification des processus d'enregistrement des terres, et la simplification du processus de création d'entreprise.

Le Président João Lourenço estime que la nouvelle dynamique qu'imprègnent les Service des enquêtes criminelles (SIC) et le Bureau du Procureur général (PGR), les tribunaux, en général, et la Cour suprême, en particulier, leur obligera à ne pas épargner des efforts pour résoudre les nombreux procès.

En termes de stratégies pour le secteur, il a dit qu'il y avait un besoin urgent de faire fonctionner les cinq cours d'appel, ainsi que de former des fonctionnaires judiciaires et administratifs.

Dans le même cadre, former et engager de nouveaux magistrats et poursuivre les efforts pour ajuster les conditions salariales des magistrats, des officiers de justice et des techniciens administratifs, font également partie des objectifs pour cette année.

Pour cela, l'homme d'État a ajouté : « il est nécessaire, en collaboration avec le ministère des Finances, élargir la base de la perception des recettes du coffre général de la justice et d'organiser sa gestion, lui donnant plus de rigueur et de transparence dans la gestion et le recouvrement des recettes, ainsi que l'informatisation des systèmes de gestion et fonctionnement du secteur de justice.

Concernant les infrastructures, João Lourenço a assuré que l'État accorderait des installations au Bureau du procureur général de la République PGR et à la Cour d'appel de Luanda, ainsi que des résidences de missions pour les juges des juridictions supérieures.

Selon lui, il est également prévu de réhabiliter l'infrastructure qui abritera le futur siège de la Cour d'appel de Benguela.

En ce sens, le Président de la République a garanti que les conditions étaient créées pour que cette année judiciaire se déroule normalement.

La cérémonie, qui a eu lieu au Palais de Justice, s'est tenu sous le slogan "Pour la dignité du pouvoir judiciaire et pour une justice indépendante, impartiale et rapide", a connu la présence du président de la Cour suprême, Rui Ferreira, du procureur général de la République, Hélder Pitta Grós, du patron du Barreau, Luís Marque, et d'autres entités.

Angola

Près de 2,5 millions d'enfants angolais souffrent de la malnutrition chronique

Environ 2,5 millions d'enfants angolais, sur un total de plus de six millions, souffrent de la malnutrition chronique, a… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.