13 Mars 2018

Sénégal/Tunisie: CM 2018 - La Tunisie s'ouvre aux binationaux

Dakar — Les Aigles de Carthage de la Tunisie ont décidé, en perspective de la phase finale de la Coupe du monde (14 juin au 15 juillet), de s'ouvrir aux binationaux qui hésitaient à les rejoindre.

Pour les deux matchs amicaux de préparation du mois contre l'Iran et le Costa Rica, l'équipe tunisienne a appelé le défenseur Yohan Benalouane, ancien joueur de Saint-Etienne.

Actuel sociétaire de Leicester (élite anglaise), Benalouane qui n'a pourtant joué aucun match en Premier league, a été préféré à Aymen Abdennour qui tarde à convaincre à Marseille (élite française) où il est arrivé en août dernier en provenance de Valence (Espagne).

L'ancien attaquant de Nice, Moued Hassen prêté à Châteauroux (ligue 2), les milieux de terrain, Ellyes Skhiri (Montpellier) et Saif-Eddine Khaoui (Troyes) font aussi leur première apparition.

Si ces deux footballeurs font leur entrée chez les Aigles de Carthage, la Tunisie a toutefois renoncé à naturaliser l'Ivoirien Fousseny Coulibaly (Espérance Tunis) et a abandonné depuis décembre dernier la piste de l'attaquant du FC Séville, Wissam Ben Yedder.

L'ancien attaquant de Toulouse plusieurs fois approché par la Fédération tunisienne de football, a toujours fait état de son ambition de jouer avec les Bleus.

Au premier tour du Mondial 2018, l'équipe tunisienne jouera respectivement contre l'Angleterre (le 18 juin), la Belgique (le 23 juin) et contre le Panama, le 28 du même mois.

Sénégal

Gouvernance de Macky Sall - De la corruption à ciel ouvert au népotisme exacerbe

«La loi est la loi. Et nul n'est au-dessus des lois. Pas même le président» Barack OBAMA Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.