14 Mars 2018

Sénégal: Senac SA et Vivo déroulent un exercice de gestion d'un accident de Transport de Matières Dangereuses

La sécurité des usagers est au cœur des préoccupations de Senac SA, société concessionnaire de l'autoroute à péage Dakar-Diamniadio-AIBD. C'est pourquoi celle-ci a initié un exercice de simulation avec VIVO ENERGY, société qui distribue et commercialise les produits Shell au Sénégal.

Cet exercice grandeur nature, avec le renversement d'un camion-citerne d'hydrocarbures comme centre d'intérêt a été organisé le mardi 13 mars 2018 sur l'autoroute à péage, entre les gares de Toglou et de Sébikotane, au PK 44

Selon un communiqué, la prévention est sans conteste le moyen le plus efficace pour gérer au mieux les situations d'urgence. Un entraînement pratique d'envergure a été organisé en collaboration avec la Gendarmerie, les Pompiers, et l'ensemble des services concernés.

L'exercice était basé sur un scénario d'un camion-citerne qui se renverse sur l'autoroute à péage, en voulant éviter véhicule

Il a mobilisé l'ensemble du personnel chargé des opérations de SENAC SA et de Vivo Energy Sénégal. Le scénario a impliqué des écoulements de carburant formant des nappes que les services de secours ont maîtrisé avec succès.

Pour les deux partenaires, cette simulation est une opportunité pour : sensibiliser les usagers sur les bons comportements à avoir sur l'autoroute en cas d'accident de Transport de matières dangereuses et évaluer les temps de réponse des partenaires externes (Secours - Police, Pompiers, compagnie pétrolière), etc.

«L'autoroute Dakar-Diamniadio-AIBD est un axe stratégique et logistique qui doit être fluide. L'augmentation du transport des matières dangereuses s'est accrue depuis l'ouverture de l'AIBD.

Il faut aussi rappeler que tout accident de transport de matières dangereuses est un évènement majeur qui peut avoir des conséquences lourdes sur la sécurité, l'environnement et la fluidité de l'Autoroute», a dit Olivier Mennegaut, Responsable Exploitation Senac SA.

Déroulée avec l'implication de plusieurs parties prenantes, cette simulation a permis de tester le niveau de collaboration entre les équipes et les partenaires externes.

Pareillement, elle a permis de vérifier la fiabilité des équipements d'intervention et de confirmer le degré d'engagement des partenaires pour la bonne application des consignes Sécurité en cas d'incident de transport de matières dangereuses.

«Nous avons la volonté de faire perpétuer la culture de 'Zéro Accident' au sein de la société, en responsabilisant chacun des collaborateurs, sous-traitants et autres partenaires.

La finalité de ce type d'exercice est de pouvoir tester la synergie des équipes issues de différentes entités et les sensibiliser au respect des consignes de sécurité ; mais également de sensibiliser les populations qui peuvent être impliquées dans ce type d'incident sur les dangers liés aux produits hydrocarbures», soutient Mame Khady Sène, Directrice des Opérations de Vivo Energy Sénégal.

La simulation a été l'occasion pour les différents services concernés de mettre à l'épreuve le plan d'intervention d'urgence. Les opérations se sont très bien déroulées et ont été un succès pour toutes les parties. Un débriefing sur les points positifs et les points à améliorer a clôturé l'exercice.

Sénégal

Présidentielle - L'assurance de la majorité agace

Au Sénégal, toute la classe politique est concentrée sur la présidentielle de l'an prochain.… Plus »

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.