13 Mars 2018

Congo-Brazzaville: Economie numérique - Le projet de la stratégie nationale validé

Approuvée le 9 mars à Brazzaville par les experts de plusieurs secteurs de l'administration publique et privée, la stratégie conduira la politique nationale. Elle devra permettre de positionner l'économie numérique comme un secteur majeur dans la diversification de l'économie nationale.

Sous la bannière du ministère des Postes, télécommunications et de l'économie numérique, le Congo s'est doté d'une stratégie nationale de développement du secteur. La stratégie, qui sera prochainement adoptée par le Conseil de ministres, va favoriser un accès équitable aux services numériques pour tous les citoyens.

Elle devra, à la lumière du rapport final des travaux d'experts, développer de nouvelles compétences et des activités innovantes créatrices de valeur ajoutée, moderniser les usages et les pratiques des services publics et accroître les contenus numériques. Par ce projet, le gouvernement souhaite mettre en place les principes d'une bonne gouvernance du numérique, en garantissant la sécurité et la protection de la vie privée des utilisateurs dans le cyberespace.

La stratégie validée relève d'un plan national de développement de l'économie numérique proposé par le ministère de tutelle et ayant fait l'objet de contributions multisectorielles pendant plusieurs semaines. Il engage désormais le Congo à aller vers l'innovation numérique pour prétendre à une place de référence dans le cyberespace africain.

« La stratégie contribuera efficacement à lutter contre la pauvreté dans notre pays en faisant du numérique un levier majeur pour la compétitivité des entreprises, l'attractivité du Congo en matière d'investissements directs et la diversification de l'économie. », a souligné le ministre des Postes, télécommunications et de l'économie numérique, Léon Juste Ibombo, à la fin des travaux.

La validation de cette stratégie est une « œuvre historique », selon le ministre, car elle vient de doter le Congo « d'un document d'orientation et de référence ». Ce texte devra soutenir la course vers le développement ainsi que la compétition économique, dans un avenir qui se traduit par une concurrence en intelligence numérique, a, pour sa part, indiqué le vice-président Afrique de la société Huawei, Chen Zhijun.

Comme ZTE qui a signé quelques jours plutôt, à Barcelone, un protocole d'accord avec le Congo pour la mise en œuvre de cette stratégie, Huawei se dit être partenaire pour l'implémentation de la politique nationale de l'économie numérique. Le gouvernement entend nouer des partenariats stratégiques avec d'importantes sociétés et d'institutions habilitées pour tenir le pari.

L'atelier de validation de la stratégie a connu la participation des représentants de plusieurs institutions de la République, à l'instar de la présidence de la République, la primature, le parlement, les membres du gouvernement, le Conseil supérieur de la liberté de communication. Des institutions internationales comme le Pnud, la Banque mondiale, l'Asecna, les administrations publiques, des établissements universitaires de technologie, des sociétés privées, ont pris part aux travaux.

Congo-Brazzaville

Musique - Les juniors de l'Orchestre symphonique de Brazzaville épatent le public

Cinquante-cinq enfants sur les quatre-vingt-cinq que compte le groupe ont conquis les spectateurs, le week-end dernier… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.