14 Mars 2018

Mali: Situation explosive entre communautés peules et dogons du centre du pays

Au moins 25 civils ont été tués en une semaine, des armes de guerres circulent, des attaques de présumés jihadistes sont signalées.

Cette fois-ci, il ne s'agit pas d'un conflit « classique » d'agriculteurs dogons contre des éleveurs peuls. Il s'agit d'un groupe d'autodéfense qui s'appelle, selon la presse malienne, « Da Na Amassagou » qui pourchasse de présumés jihadistes peuls dans le centre du Mali.

Mais pour le président de l'association Tabital Pulaaku, principale association de la communauté peule du Mali, il y a un amalgame, ce sont essentiellement des civils peuls qui sont attaqués. « Les Dogons se sont déguisés en gendarmes. Les personnes isolées en brousse sont systématiquement tuées.

En une semaine, nous pensons qu'il y a eu entre 25 et 27 personnes tuées. Nous pensons que les Dogons ont des armes modernes. Les armes qu'on retrouve au sein de l'armée, c'est des kalachs », explique Abdoul Aziz Diallo.

Des armes qu'on retrouve au sein des armées régulières. Côté gouvernement, on dément catégoriquement avoir armé un groupe de Maliens contre un autre. Et face à la situation, le ministre malien de la Sécurité affirme que l'Etat ne restera pas les bras croisés.

« Nous en avons entendu certains dénoncer l'insuffisance des effectifs de sécurité sur place, confie le général Salif Traoré, nous allons y remédier. Nous cherchons déjà à enlever les armes à ceux qui les détiennent. »

En attendant, la tension reste très, très vive sur le terrain.

Mali

Les 58 ans de l'indépendance et l'investiture d'IBK fêtés en grande pompe

Plusieurs chefs d'Etat africains dont le Guinéen Alpha Condé, mais aussi le ministre français des… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.