14 Mars 2018

Cameroun: Objectivité et efficacité d'abord !

Intervenue un mois environ après la fin du contrat de son prédécesseur, la nomination d'Alexandre Belinga comme sélectionneur national par intérim n'est pas une nouveauté en soi. L'intéressé avait déjà occupé la même fonction en 2016, avant la désignation du belge Hugo Broos.

Toujours est-il que c'est une nouvelle donne qui met les Lions indomptables face à un nouveau challenge après plusieurs mois d'hibernation.

Le prochain match amical, dans le cadre des journées Fifa, devrait en principe lui offrir l'opportunité d'imprimer sa marque. Convenons que sur l'échiquier du football planétaire, le Koweït, n'est pas un foudre de guerre, malgré un gain remarquable de 15 places qui le hisse au 174è rang mondial du récent classement Fifa.

Mais au-delà de la qualité réelle ou supposée de l'adversaire, c'est l'aptitude du coach à décider du « onze » entrant et la capacité des joueurs à honorer leur sélection à travers une bonne prestation qui donnera une indication sur la capacité des uns et des autres à redorer l'image des Lions.

Pour l'instant, peu importe de savoir si l'actuel coach a eu des coudées franches pour sélectionner certains joueurs, si les anciens-nouveaux sélectionnés ont vraiment leur place dans l'effectif. Le plus important, c'est de juger le maçon au pied du mur.

Tout comme son prédécesseur, Alexandre Belinga a eu le mérite de ratisser large pour enrichir un effectif qui commençait à tourner en rond depuis le sacre à la CAN 2017 au Gabon.

A ce titre, la présence dans la tanière des nouveaux venus comme le défenseur Félix Eboa Eboa (Guingamp), des attaquants Stéphane Bahoken (RC Strasbourg) et Léandre Tawamba (Partizan Belgrade constitue une belle opportunité pour se mettre en valeur. Parmi les « vieux chevaux de retour », figurent à la fois les « bannis » d'hier et ceux qui pour diverses raisons, se sont auto-exclus de la tanière.

Nul ne peut affirmer avec certitude si le retour d'André Onana, Carlos Kameni, Allan Nyom, Choupo-Moting, Toko Ekambi, ou Yaya Banana sera bénéfique ou pas pour l'ensemble de l'équipe. En revanche, les renforts sont nécessaires pour surmonter des lacunes observées en défense, au milieu de terrain et en attaque.

A supposer qu'ils soient finalement retenus, la meilleure chose que l'on puisse souhaiter à ces joueurs d'expérience, c'est de se fondre dans le moule sans condition préalable.

C'est aux joueurs qu'il appartient de se plier à la discipline d'ensemble ou de se conformer aux méthodes du sélectionneur et non l'inverse. L'équipe nationale a beaucoup souffert par le passé des cas d'indiscipline caractérisée pour se permettre de retomber dans les mêmes travers.

Il appartiendra aussi au coach par intérim de montrer de quoi il est capable en résistant aux éventuelles pressions pour opérer des choix sur la base des critères objectifs basés sur le talent, la forme et l'efficacité du moment.

En prenant pour seul critère les qualités intrinsèques du joueur et sa capacité à renforcer la dynamique et la solidarité du groupe, il pourrait se défaire d'une certaine réputation qui colle aux coachs camerounais que l'on dit facilement manipulables.

Peu importe de savoir si Belinga va gagner ou pas son premier match-test. L'essentiel c'est qu'il fasse preuve d'objectivité et d'impartialité dans ses choix.

Cameroun

Présidentielle 2018 - Paul Biya donné largement vainqueur par un sondage

L'étude réalisée par un institut basé aux Etats-Unis d'Amérique crédite le… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.