14 Mars 2018

Afrique de l'Ouest: Le patron de l'Africom met en garde contre l'instabilité au Sahel

Le général Thomas D. Waldhauser, le patron d'Africom, commandant du Pentagone pour l'Afrique, présentait mardi 13 mars devant la commission des forces armées du Sénat américain les grandes lignes de l'action militaire des Etats-Unis en Afrique pour l'année à venir.

« Très peu des défis auxquels l'Afrique doit faire face ne peuvent être réglés uniquement par la force », a déclaré le général Waldhauser, rappelant que 15 des 25 pays les plus fragiles dans le monde se trouvent en Afrique.

Durant l'audition, il a été beaucoup question de la sécurité dans la Corne de l'Afrique, mais aussi du Sahel qu'il redoute de voir devenir une base arrière du terrorisme international.

L'Africom soutient les efforts multinationaux dans la région ouest du Sahel et autour du bassin du lac Tchad. Nous menons des programmes d'entraînement, de conseil et d'assistance aux pays du G5 Sahel et de la force multinationale conjointe dans le but d'aider les pays de la région à contenir l'extrémisme violent et l'insécurité aux frontières.

Parmi les groupes opérant dans la région, l'Etat islamique, le JNIM [Jama'a Nusrat ul-Islam wa al-Muslimin] ou d'autres.

Certains ont dans l'idée de mener des actions dans la région, mais aussi en Europe et même sur notre sol. Si nous nous retrouvons avec des Etats faillis, si ces groupes s'installent dans ces Etats faillis, ils vont trouver de larges zones refuges, où ils pourront préparer des attaques contre les Etats-Unis.

Afrique de l'Ouest

L'état de castatrophe nationale décrété après des inondations

La fin d'hivernage est difficile au Nigeria. Abuja vient de déclarer l'état de catastrophe nationale en… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.