14 Mars 2018

Sénégal: Rencontre d'Osiwa sur la tolérance inter et intra confessionnelle ce jeudi

communiqué de presse

– En marge de la semaine mondiale de l'harmonie interconfessionnelle de 2018, Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), en collaboration avec ses partenaires du Cadre Unitaire de l'Islam au Sénégal, organise un atelier d'échanges pour décortiquer les ressources endogènes pour la tolérance inter et intra confessionnelle au Sénégal.

« Pour nous à OSIWA, l'harmonie interconfessionnelle est une nécessité impérieuse dans la mesure où elle permet d'instaurer le dialogue entre les différentes croyances et religions afin d'améliorer l'entente mutuelle, la cohésion et la coopération entre individus et groupes sociaux », soutient Mathias HOUNKPE, Administrateur
du Programme Gouvernance Politique et Consolidation Démocratique à OSIWA.

C'est pourquoi OSIWA qui est engagé de manière continue dans cette approche visant à promouvoir le dialogue religieux « s'est allié avec le Cadre Unitaire de l'Islam au Sénégal afin d'aller encore plus loin dans la sensibilisation », ajoute Cheikh Tidiane SY qui préside cette organisation. Aux côtés de Mme Hawa BA, Chargée du Bureau Pays Sénégal à OSIWA, Monsieur SY animera le panel avec d'imminents spécialistes de la question comme M. Seydi Diamil Niane, Docteur en Islamologie, M. Diomaye Séne, Initiateur du Projet Sanctuaire du Dialogue Islamo Chrétien, Professeur Malamine Kourouma, Représentant des Imams de Casamance, ainsi que des représentants des différentes composantes des confessions religieuses sénégalaises.

Les débats se tiendront le 15 mars 2018 de 9h à 13h précises dans les locaux d'OSIWA sis à Stèle Mermoz, Dakar et porteront entre autres thématiques sur l'étendue des ressources immatérielles endogènes en vue de consolider les interactions fructueuses entre les différents courants religieux qui font la société sénégalaise et qui contribuent à la stabilité du pays ainsi que sur le défi de la consolidation de ces interactions.

Á propos d'OSIWA

Open Society Initiative for West Africa fait partie du réseau mondial d'Open Society Foundations. OSIWA est l'une des quatre fondations basées en Afrique. Elle promeut l'établissement de sociétés ouvertes en Afrique de l'Ouest caractérisées par une gouvernance inclusive et démocratique, des institutions responsables et rendant compte aux citoyens, et des droits humains respectés. OSIWA travaille à réduire l'impact du trafic de la drogue sur la santé publique, les droits de l'Homme et la gouvernance en Afrique de l'Ouest.

A propos du Cadre Unitaire de l'Islam au Sénégal :

Le Cadre Unitaire de l'Islam au Sénégal regroupe les comités scientifiques de l'ensemble des confréries et associations islamiques au Sénégal. Il est tourné vers des initiatives concrètes de renforcement du modèle de vivre ensemble sénégalais et de renversement-correction des tendances à l'extrémisme individuel ou collectif de franges du champ
religieux sénégalais. Le Cadre Unitaire se fixe comme objectif de promouvoir le vivre-ensemble, la paix et la tolérance au Sénégal.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Mathias HOUNKPE
Administrateur du Programme Gouvernance Politique et Consolidation Démocratique
OSIWA (Open Society Initiative for West Africa)
Tel: +221 77 639 20 87
Email: mhounkpe@osiwa.org

Dr Cheikh GUEYE
Secrétaire Général Cadre Unitaire de l'Islam au Sénégal
Tel : 786391780
Mail : c.gueye9@gmail.com

Sénégal

Verdict sur la demande de libération immédiate de Khalifa Sall - La Cour d'appel de Dakar sous pression

Le juge Demba Kandji, président de la Cour d'appel de Dakar et ses deux accesseurs qui doivent rendre leur… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Open Society Initiative for West Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.