15 Mars 2018

Ile Maurice: Violation du secret bancaire - La présidente réclame Rs 500M à la Barclays Bank

Des dommages moraux de Rs 500 millions pour violation du secret bancaire. C'est ce que réclame la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, à la Barclays Bank. Elle a fait servir une mise en demeure à l'institution bancaire hier, mercredi 14 mars.

Comme indiqué dans son communiqué mercredi 14 mars, la présidente a ainsi initié une première action en justice. La mise en demeure porte la signature de Me Gilbert Noël, avoué et spécialiste en droits bancaires et financiers. Le document a été servi en bonne et due forme par un huissier à la direction de la banque.

La principale raison évoquée par la présidente de la République est que la Barclays Bank a enfreint la clause de confidentialité en vertu de la Banking Act. La présidente fait ressortir que les informations personnelles concernant ses transactions bancaires ont été divulguées à la presse et au grand public, dans le sillage de l'affaire Platinum Card. Cela, souligne-t-elle, lui a porté ainsi qu'à sa famille un grand préjudice et a porté atteinte à sa réputation et à son intégrité. D'où sa décision de porter l'affaire devant la justice pour laver son honneur.

Ile Maurice

Centres de refuge - Répit temporaire à Baie-du-Tombeau

Place à un soulagement temporaire au centre de St-Malo, à Baie-du-Tombeau. Les sinistrés de ce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.