16 Mars 2018

Sénégal: Selon la Banque mondiale l'accès au marché de l'emploi reste fermé

Lors de l'Atelier de partage des résultats des études de la Banque Mondiale sur «le travail des jeunes hommes et femmes pauvres et vulnérables», le rapport de la Banque Mondiale a révélé que le Sénégal offre un marché du travail difficile, ou les opportunités sont rares, particulièrement pour les jeunes et les femmes.

En effet, les jeunes souhaitant intégrer le marché du travail augmentent chaque année: 200,000 en 2000, 300,000 en 2015, 400,000 en 2025, 670,000 en 2050.

Et toujours selon le Rapport, même quand ils travaillent, jeunes et femmes le font dans une situation de précarité accentuée. De même, le mariage précoce favorise l'abandon scolaire, compromet la participation au marché du travail et augmente la probabilité d'être pauvre.

Au Sénégal, en 2016, 40% de femmes mariées avant l'âge de 24 ans (contre 5% pour les hommes), et 23% mariées entre 15 et 19 ans, selon l'UNICEF.

En conséquence, les femmes et les jeunes gagnent significativement moins et sont reléguées dans des occupations informelles à basse productivité. Les femmes gagnent 19% moins que les hommes, toutes choses égales par ailleurs.

Selon toujours le Rapport, les femmes ont besoin d'être plus éduquées pour accéder à l'emploi salarié: alors que sur la base de ces caractéristiques elles devraient être payées plus, elles sont payé moins que leur paires hommes. La discrimination joue un rôle déterminant, alors qu'il n'existe aucune loi qui la définisse ou l'interdise.

Sénégal

Autoroute Mbour-Kaolack et côtiere Dakar-Saint-Louis - Le démarrage prévu dans le premier trimestre de 2019

Dans son élan de développer le réseau autoroutier du pays, le gouvernement du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.