16 Mars 2018

Mauritanie: Les ministres de la Culture et de l'Intérieur commentent les résultats du conseil des ministres

Les ministres de la culture et de l'artisanat, porte-parole du gouvernement et de l'intérieur et de la décentralisation, respectivement Dr. Mohamed Lemine Ould Cheikh et M. Ahmedou Ould Abdallah, ont commenté jeudi à Nouakchott les résultats du Conseil des ministres, tenu quelques heures auparavant.

« Le Conseil a examiné et approuvé des projets de lois, de décrets et de communications dont les projets de loi organique visant à réactualiser le nombre de députés de l'Assemblée Nationale et la création de l'Académie Mauritanienne de la Paix et la Sécurité en plus de la création et de la dénomination de la commune de Mhayjratt et fixant ses limites territoriales », a dit le porte-parole du gouvernement.

Répondant à une question relative à la grève des employés de la SNIM, le ministre a rappelé qu'elle intervient à la suite de l'affectation régulière par la société de l'un de ses travailleurs de Zoueirate à Nouadhibou et de l'élan de solidarité qui s'ensuivit de la part de certains employés avec leur collègue, mettant en exergue le caractère illégal du mouvement et appelant les grévistes à faire preuve de sagesse et à mettre fin à la grève.

A propos de la crise du gaz, le porte-parole répondit : « il y a eu une pénurie du gaz butane consécutive à l'impossibilité pour le bateau transportant ce produit d'accoster, eu égard aux conditions météorologiques défavorables», a-t-il précisé, soulignant la prise, par les responsables concernés, de solutions alternatives d'urgence, avec notamment l'importation depuis certains Etats voisins, de citernes transportant ce produit, affirmant que le problème est désormais réglé depuis l'arrivée du navire à quai.

Concernant une question sur la stratégie que la force du G5 Sahel compte adopter, si elle sera défensive ou offensive, le porte-parole répondit :

« Cette force conjointe fait l'objet de tous les égards et aura pour vocation principale d'assurer la sécurité, de lutter contre le terrorisme, l'immigration clandestine et la contrebande dans la sous-région, qui est une zone sensible et un foyer de tensions ; d'où ses missions défensive et offensive voire mêmes les deux à la fois, selon les circonstances ».

Et d'ajouter : « c'est une stratégie claire, qui suscite l'intérêt de tous. La Mauritanie étant le pays pivot des Etats du Sahel, abritant de surcroit le siège du Secrétariat général du G5, c'est d'ici que l'idée de cet ensemble est née sur initiative de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz. Aussi, notre pays fonde -t-il de grands espoirs sur cette force au sein de laquelle, il occupe une place stratégique.

« La Mauritanie prend, face à toute menace d'un groupe terroriste, ses précautions et son approche, comme l'illustre son passé est très connue, Elle est marquée par la fermeté, la prudence et la prépondérance, évitant d'amplifier les évènements qui ne le méritent pas mais traitent les choses et interagit avec en fonction de la situation concrète, prenant les mesures et faisant les déclarations en fonction de la situation».

Evoquant la réponse faite par le gouvernement à l'activisme du forum de l'opposition et ses campagnes de sensibilisation entreprises à l'intérieur, le ministre a qualifié la critique d'objectif premier de l'opposition et de son projet de société, précisant toutefois que, malgré l'exécution par la majorité des programmes, cette opposition fait généralement des critiques subjectives et sans preuves, affirmant que si le forum ne critique pas, que fera -t- il alors ?

Le ministre de l'Intérieur et de la décentralisation s'est appesanti, dans ses commentaires, sur le projet de loi organique portant modification de certaines dispositions de la loi organique n° 2018-006 du 12 février 2018 modifiant la loi organique n°2012-029 du 12 avril 2012 modifiant l'ordonnance n° 91-028 du 7 octobre 1991, modifiée, portant loi organique relative à l'élection des députés à l'Assemblée Nationale.

« Ce projet vise à réactualiser le nombre de députés de l'Assemblée Nationale suite au dernier découpage administratif créant les Moughataas de Ghabou et de Benichab respectivement dans les Wilayas du Guidimagha et de l'Inchiri », a-t-il dit, précisant qu'en conséquence, le nombre actuel des députés de l'Assemblée Nationale sera porté à 157 au lieu de 155.

A propos du projet de décret portant création et dénomination de la commune de Mhayjratt et fixant ses limites territoriales, le ministre a dit : « après la création de l'arrondissement de Mhayjratt, il est devenu nécessaire de créer la commune du même nom, qui conservera ses limites actuelles et qui bénéficiera d'un conseil municipal à l'occasion des prochaines élections communales », a-t-il ajouté.

A propos du projet de décret portant création de l'Académie Mauritanienne de la Paix et la Sécurité à Nouakchott, le ministre a précisé qu'il vise à créer une structure adaptée à la formation académique au sein de nos institutions sécuritaires et militaires, soulignant qu'elle sera également sollicitée par les départements sécuritaires et militaires, aux fins de la formation des formateurs dans les domaines sécuritaires.

« L'académie est destinée à combler le vide constaté dans le domaine académique, concernant les cadres sécuritaires ainsi qu'à ouvrir la voie à l'échange d'expériences dans le domaine de la sécurité avec les pays voisins », a-t-il poursuivi, précisant qu'elle relèvera de la direction générale de la sureté nationale et dépendra de l'autorité du ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation.

Mauritanie

Vague d'arrestations pour briser la contestation postélectorale

Les autorités mauritaniennes ont détenu au moins trois personnalités de l'opposition sans chef… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.