16 Mars 2018

Cameroun: Conseil constitutionnel - Un candidat convoqué lundi

Teingnidetio Jean de la liste RDPC à l'Ouest va comparaître. Les cinq autres affaires ont été tranchées. Quatre jugées irrecevables et une radiée du rôle.

Hier, jeudi 15 mars, il a fallu près de cinq heures au Conseil constitutionnel (CC) pour rendre ses décisions sur les six recours reçus les 8 et 9 mars derniers. L'affaire la plus attendue était le recours intenté par Pierre Flambeau Ngayap, Secrétaire général et mandataire des listes de l'Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP).

Il sollicitait l'annulation de la liste RDPC dans l'Adamaoua. Contre toute attente, quand le président du CC, Clément Atangana, appelle les parties, il est signalé aussitôt le désistement de l'UNDP. Par conséquent, le CC « déclare l'affaire n°6 radiée du rôle ». Il est alors 15h24 et Clément Atangana annonce une suspension de séance avec reprise 30 minutes plus tard.

La reprise des travaux va consister en un seul point : l'annonce du verdict dans l'affaire n°3, Paul Tchatchouang, sénateur et candidat sur la liste du Social Democratic Front (SDF) dans la circonscription de l'Ouest, réclamant le rejet de la liste du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) dans la région de l'Ouest au motif «que le nommé Joseph Teingnidetio, candidat numéro 07 sur ladite liste serait inconnu sur les registres d'état civil de la région ».

Dans le jugement avant-dire droit, « le Conseil ordonne à lundi prochain la comparution du nommé Teingnidetio Jean, candidat titulaire numéro 07 de la liste RDPC de la région de l'Ouest, à la diligence dudit parti ; renvoie la cause au 19 mars 2018 à 11h pour continuation des débats».

Avant ce verdict, le CC avait vidé les quatre affaires. Notamment la pétition de Valentin Engono, agissant pour le compte du parti UCDI et qui demandait « l'annulation de l'acceptation par Elecam (... ) des listes des partis politiques RDPC, UNDP, UPC, FSNC, SDF, UDC,UDP, ANDP, UMS (... ) pour discrimination, actes frustratoires, erreurs manifestes et utilisation des lois anticonstitutionnelles ».

Le CC s'est aligné sur le rapport du conseiller Jean Baptiste Bakouda en concluant « irrecevable le recours de monsieur Engono pour défaut de qualité ». Même sort réservé au dossier introduit par Zacharie Gbamine Gbamine contre Isabelle Tokpanou, candidate sur la liste RDPC de la circonscription de l'Est.

Les requêtes de la sénatrice sortante RDPC, Saki Lamine et de M. Ahmadou Ahidjo, président de la sous-section RDPC Didango Mbororo dans le Noun, ont été jugées irrecevables en vertu du fait que les investitures sont une affaire interne aux partis politiques.

Cameroun

CANAL+ partenaire de la 22ème édition du Festival « Écrans Noirs »

Yaoundé, le 16 juillet 2018 – Le groupe CANAL+ renouvelle son engagement en tant que sponsor du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.