16 Mars 2018

Sénégal: Lutte contre la migration irrégulière a vélingara - Un émigré montre le bon chemin

Un ex-émigré sénégalais basé aux Etats-Unis va en guerre contre l'émigration irrégulière. Il offre aux jeunes la possibilité de rester et de réussir chez-eux en exploitant la terre.

Les initiatives pour dissuader les jeunes de partir à l'aventure se multiplient dans la région de Kolda où les stratégies mises en place pour les fixer dans leur terroir commencent à porter leurs fruits. C'est notamment le cas dans le département de Vélingara où l'entreprise Diaby et frères, créée il y a quelques années par un émigré de retour des Etats-Unis, fait, aujourd'hui, figure de pionnier dans ce domaine. Son crédo, recruter le maximum de jeunes possible en leur offrant un emploi décent et faire d'eux des promoteurs d'emplois dans le but de les inciter à rester dans leur terroir.

Le directeur exécutif de l'entreprise Diaby et frères, Almamy Bodian, entend, à travers cette expérience inspirée du pays de l'oncle Sam, promouvoir l'auto-emploi au Fouladou où la plupart des jeunes n'ont pas eu la chance de poursuivre leur cursus scolaire et ne disposent pas non plus de qualification professionnelle.

Cependant, il a estimé que cela ne constitue pas un handicap insurmontable. « Depuis 2015, l'entreprise Diaby et frères a trouvé nécessaire de retenir les jeunes dans leur terroir en exploitant au maximum la terre. Nous recrutons les jeunes pour leur donner un travail temporaire de 9 mois sur 12 pour les cultures de coton, d'arachide, de maïs, de fonio et d'autres spéculations. Nous avons organisé deux forums en 2015 et en 2017 pour sensibiliser les jeunes sur les dangers que représente l'émigration irrégulière », a-t-il déclaré.

En plus du personnel administratif, l'entreprise qui compte déjà plus de 1000 adhérents emploie 5 conseillers et 27 jeunes qui servent de relais sur le terrain. Ils ont été formés par la Sodagri et la Sodefitex pour acquérir les techniques culturales de base.

En 2017, 218 hectares de riz de plateau, de coton, de fonio, d'arachide et de maïs ont été emblavés dans les différentes communes rurales du département de Vélingara. Les jeunes qui sont recrutés au sein des mouvements associatifs, les groupements des femmes et les organisations communautaires de base sont payés après récolte. Pour la prochaine campagne agricole, l'entreprise Diaby et frères compte recruter 100 jeunes par collectivité locale. Ils vont recevoir des parcelles à cultiver ; les semences et les autres intrants leur seront fournis par l'entreprise. Après les récoltes, les deux parties se partageront à part égale les recettes générées par la vente de la production.

Sénégal

Une peine de 20 ans et 14 acquittements au procès de 29 jihadistes présumés

Le verdict est tombé ce jeudi matin au tribunal de Dakar pour 29 Sénégalais suspectés de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.