17 Mars 2018

Tunisie: CFC, une sortie cruelle !

Pire, très souvent, les Carthaginoises ne sont même pas parvenues à faire le poids ! Rien n'a fonctionné dans tous les compartiments du jeu. Relâchement, déconcentration, peur de perdre, méforme de certaines actrices ont pesé lourd sur le moral du groupe.

Ce fut l'effondrement ! Le CFC a affronté son rival sans âme, sans rigueur et même sans un registre technique consistant sur lequel il pouvait s'exprimer. Toutes les conditions étaient favorables pour les "Ahlaouies du Caire" soutenues par un public présent en masse pour qu'elles dominent de bout en bout leur adversaire.

Il n'y avait pas photo dans le set inaugural et le troisième, le dernier. Les locaux, admirables de lucidité, de rapidité dans les combinaisons d'attaque et de solidité en contre qu'en défense, l'ont bien fait, vite fait. 25-8 et 25-9 !

Les nôtres n'ont résisté que pendant le second set où les deux équipes étaient au coude à coude jusqu'à la fin avant qu'Al Ahly ne remporte finalement cette manche par 29-27. L'expérience d'une treizième finale dans un championnat d'Afrique des clubs a prévalu sur un CFC à côté de la plaque, en déça de sa valeur. Pourtant, tout le monde attendait une résistance carthaginoise farouche et une belle démonstration dans l'épilogue de l'épreuve.

Le joli parcours effectué, les progrès évidents d'une sortie à l'autre et surtout l'excellente prestation en demi-finale permettant au CFC de corriger un gros morceau, en l'occurrence "le Prisons du Kenya": tout laissait présager une grande finale pour le représentant tunisien. Mais les tenants du titre n'ont pas pu rééditer leur succès de l'année dernière à Monastir. Mériem Brik et consorts ont éprouvé des difficultés énormes pour bloquer les attaques fulgurantes des Egyptiennes dans un grand jour. «Mon équipe mérite son neuvième titre, elle est certainement plus forte aujourd'hui. Notre entrée en force nous a permis d'enchaîner avec une certaine aisance, tout en mettant l'adversaire sous une pression constante. Mon équipe a su forcer le destin», souligne l'entraîneur d'Al Ahly Hamdi Essafi. Pour le CFC, ce fut une grosse déception. Nous disons que celui qui espère conserver son leadership continental ne peut se permettre de tels écarts de résultats.

Notons que les deux joueuses de Carthage Amina Mansour et Khouloud Jenhani ont été élues respectivement meilleure passeuse et meilleure réceptionneuse.

Classement final

1-Al Ahly d'Egypte/ 2-CFCarthage/ 3-Pei Playen Kenya/ 4-Prisons Kenya/ 5-Revenus Rwanda/ 6-Bafia Cameroun/ 7-Shems Egypte/ 8-Douanes Nigeria/ 9-N'Kumbo Ouganda/ 10-INJS Cameroun/ 11-Vision Ouganda/ 12-Chlef Algérie/ 13-Nyoung Cameroun/ 14-Hanary City Zimbabwe/ 15- FAP Cameroun/ 16-Asec Côte d'Ivoire/ 17-Djep Congo Brazzaville/ 18-Douanes Burkina Faso/ 19-BDF Botswana.

Auteur : T. HAJLAOUI

Ajouté le : 17-03-2018

Tunisie

Un réseau d'information sur les femmes de la Méditerranée est né

Une ambiance de sororité a régné dans la demeure de Monica Lanfranco. La bienveillance de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.