19 Mars 2018

Mali: An 29 du Journal Les Echos - Fidèle au serment

Premier journal privé d'informations générales au Mali, le journal « Les Echos » a joué un rôle déterminant dans le combat pour l'avènement d'une société démocratique dans notre pays.

Bimensuel et tiré à 2 000 exemplaires en mars 1989, le journal « Les Echos » est devenu hebdomadaire tiré à 30 000 exemplaires (taux de tirage encore jamais égalé) en mars 1991 avant de devenir en février 1994 quotidien tout en gardant sa parution hebdomadaire.

Animé par une équipe professionnelle, jeune et dynamique, « Les Echos », c'est le journal le mieux distribué au Mali, le journal le plus crédible.

La position assumée par Les Echos dans le contexte socio-politique lui vaut aujourd'hui d'être voué aux gémonies par ceux qui ne sont pas parvenus à le mettre sous leur joug.

Il convient tout de suite de rappeler que la Coopérative culturelle multimédia Jamana a pour objectif principal, la consolidation de la démocratie et la promotion des cultures maliennes et africaines.

Les Echos ont joué un rôle non négligeable dans la lutte pour l'avènement de la démocratie au Mali. Le journal « Les Echos », premier hebdomadaire privé, quotidien depuis février 1994, a été pendant plus de deux ans essentiellement alimenté par les lecteurs qui y dénonçaient leurs conditions de marginalisation ou les abus de toutes sortes dont ils étaient victimes.

Jusqu'à ce jour, le Journal Les Echos ne fait que poursuivre cette œuvre de consolidation de la démocratie, de défense des droits de l'Homme et de promotion culturelle axée sur les vraies valeurs de notre société.

Il ne fait que nous conformer à notre devise inspirée de Voltaire qui disait : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire ». Hier militants des causes justes, nous le sommes aujourd'hui et le resterons demain. Advienne que pourra.

Comme aux pires moments de la dérive dictatoriale, il continue à se battre pour que chacun puisse exprimer ses opinions pour enrichir le débat démocratique. Le pluralisme politique pour lequel il s'est battu s'enracine dans la liberté d'expression, dans le débat d'idées.

Que les uns et les autres se rassurent : Les Echos n'est dressé contre aucun prince et n'est allié avec aucun diable. Le peuple a été et demeure notre seul allié. C'est le Mali qui nous préoccupe. Tout le reste n'est que pure spéculation.

Fidèle à notre serment de servir le Mali et son peuple dans l'intégrité morale et professionnelle, nous continuerons sur cette lancée. Nous poursuivrons ces missions difficiles, mais exaltantes malgré les procès d'intention, malgré les préjugés, les dénigrements et la méchanceté.

Nous sommes convaincus que ceux qui nous soutiennent et nous font confiance, parce que partageant notre combat, sont les plus nombreux et les plus méritants.

Ce journal et l'ensemble des publications, radios et autres structures de Jamana sont le résultat de sacrifices de patriotes et démocrates du Mali et d'ailleurs. Il demeure un idéal pour lequel nous nous battrons, quel que soit le prix qu'on veuille nous faire payer pour cet engagement patriotique.

Lancé à l'occasion du 9ème anniversaire de la mort d'Abdoul Karim Camara dit Cabral, un des précurseurs de la démocratie au Mali, le Journal Les Echos a soufflé ses 27 bougies.

Mali

Les Aiglons du Mali prennent une option à Yaoundé

Sans complexe, les U20 maliens ont imposé un (1-1) à Yaoundé face à une équipe… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.