19 Mars 2018

Congo-Kinshasa: L'ONU note une violation constante du droit à la liberté

Photo: Myriam Asmani/MONUC
Un femme avec son enfant dans un camp de déplacés en RDC

Le droit à la liberté de réunion pacifique a été sévèrement restreint et souvent violemment réprimé en RDC en 2017 et cette tendance continue encore cette année, selon un rapport de l'ONU publié lundi 19 mars à Genève.

Le rapport documente les meurtres et d'autres violations graves des droits de l'homme dus à un recours excessif à la force par les services de sécurité et les forces de défense congolais lors de manifestations.

Entre le 1er janvier 2017 et le 31 janvier 2018, au moins 47 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées par les services de sécurité et les forces de défense dans le cadre de la répression des manifestations. Les services de sécurité congolais ont tenté de dissimuler ces graves violations des droits de l'homme en enlevant les corps des victimes et en entravant le travail des observateurs nationaux et internationaux, indique le rapport.

En savoir plus

Droits de l'homme - Le nouveau rapport de l'ONU sur le pays est là !

Utilisation illégale, injustifiée et disproportionnée de la force contre des manifestants congolais… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.