20 Mars 2018

Afrique de l'Ouest: Elite BRVM Lounge - La première cohorte des 10 PME a été lancée

« Les choses se sont accélérées », disait la directrice de communication de la Bouse régionale des valeurs mobilières (Brvm), Corinne Ormon, au sortir de la cérémonie de lancement du programme Elite Brvm Lounge, le lundi 19 mars, à Abidjan Plateau.

En effet, après la signature, en novembre 2017, d'un accord de partenariat entre la Bourse régionale des valeurs mobilières ( Brvm), la bourse de Londres et la Bourse de Casablanca, dans l'optique d'accompagner les Pme, après le lancement du troisième compartiment dédiée au Pme/Pmi et les entreprises à fort potentiel de croissance, à la fin de l'année 2017, le programme Elite Brvm Lounge démarre.

Ce programme vise, en plus du renforcement des capacités, à préparer les entreprises de la zone de l'Union économique et monétaire à accéder au troisième compartiment de la Brvm. Cette phase de lancement à Abidjan a ému le directeur général de la Brvm, Dr Edoh Kossi Amenouve, qui n'a pas manqué de saluer le soutien des autorités gouvernementales ivoiriennes, des bourses partenaires et toute la panoplie des acteurs du marché régionale.

« Ce soir la Brvm va rejoindre ce club select des bourses mondiales fortement engagées pour la cause des Pme, avec la présentation des 10 entreprises retenues après une sélection très rigoureuse pour rejoindre le programme Elite », s'est-il félicité. Expliquant qu'il s'agit de donner l'opportunité à ces entreprises d'accéder à des ressources longues, de renforcer leur notoriété et d'accroitre leur visibilité.

Parmi les 10 entreprises de la zone Uemoa retenues, cinq (5) entreprises ivoiriennes sont présentes dont Cofina de Jean Luc Konan, la société Protéine Kissè la (Pkl) dirigée par Marie Konaté Djongoye, seule femme du groupe.

Pour bâtir son entreprises de production d'aliments nutritionnels entièrement destinés aux enfants, elle souligne que le chemin a été long (du grand marché d'Adjamé pour se retrouvé à la zone industrielle de Vridi) Avec un capital départ de 600 euros. « La bourse pour moi c'était inespérée, incompréhensible. Mais l'équipe de la Brvm m'a convaincu pour adhérer. Je suis très fière et honorée de faire partie des grands », dit-elle.

Le programme Elite Brvm Lounge", qui est une déclinaison régionale du programme Elite, a été conçu par la bourse de Londres. Le directeur général du Programme Elite, M. Luca Peyrano a, à travers une vidéo conférence, "exprimé sa joie de voir les Pme de l'Uemoa bénéficier de ce programme et réaffirmé l'engagement de London Stock Exchange group à soutenir activement la Brvm dans son développement". L'ambassadrice de la Grande Bretagne en Côte d'Ivoire, S.e Josephine Gauld, qui représentait ladite bourse à cette cérémonie a encouragé les entreprises ivoiriennes et la Brvm.

La Bourse de Casablanca a déjà expérimenté ce projet auquel près de 48 Pme marocaines ont adhéré. Selon le directeur général de cette bourse, Karim Hajji, « Elite Lounge génère des opportunités et du business ». Trois raisons ont amené, affirme-t-il, les sociétés de son pays à s'y intéresser. A savoir la connaissance, la confiance et la visibilité. Sans occulter le fait que l'interactivité des bourses africaines est aussi gage.

Cote d'Ivoire

La justice ivoirienne inculpe un imam pour des faits «d'apologie du terrorisme»

L'imam Aguib Touré avait été arrêté le 3 juillet. Il est désormais… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.