20 Mars 2018

Tunisie: Le Cnci annonce la couleur de ses projets

Rappelons que le Centre national du cinéma et de l'image (Cnci) a été créé par la promulgation du décret-loi n° 86/2011 en date du 13 septembre 2011. Au sens dudit décret-loi, le Cnci est un établissement public à caractère non administratif ayant la personnalité juridique et doté de l'autonomie administrative et financière.

En juillet 2017, après avoir entamé une stratégie de coordination et de collaboration avec les structures nationales concernées, la nouvelle direction générale a commencé à mettre en œuvre des orientations stratégiques nouvelles basées sur un plan de réorganisation globale et des relations de coopération avec les institutions nationales et internationales homologues ou autres, œuvrant dans le domaine du cinéma et des industries digitales créatives. Qu'abritent concrètement les nouveaux locaux du Cnci après leur délocalisation à la cité de la culture ? Ce nouvel espace regroupe en fait la Cinémathèque tunisienne, 3 salles de cinéma, le Creative Digital Lab (CDL) : un espace de développement, de perfectionnement et d'incubation des opérateurs de l'écosystème, un Gaminig Center : espace de test et de promotion de jeux vidéo tunisiens, les bureaux des JCC, le Desk Tunisien Europe Creative.

Même si la révision et l'actualisation de tous les textes réglementaires régissant la cinématographie tunisienne, en tenant compte de l'évolution et de la mutation du paysage cinématographique national et international, semble avancer, la directrice générale du Cnci, Chiraz Latiri, inscrit dans ces projets à court terme la rationalisation de l'aide à la production cinématographique par la mise en place du système d'avance sur recettes, le soutien à l'activité d'exploitation dans le but d'extension du réseau de salles de cinéma, la régulation des activités de distribution et d'exploitation par la mise en place d'un système de billetterie unique, le renforcement et la rationalisation du partenariat de la société civile œuvrant dans le secteur du cinéma et de la culture digitale créative pour une plus large diffusion de la culture (projet Mille et un films), l'appui aux écoles supérieures publiques de cinéma via un partenariat axé sur la formation post-diplômante et coorganisation de rencontres (projet Khatawat Ciné Par'court), la mise à niveau de l'organisation des festivals, la création de la cinémathèque tunisienne au sein du Cnci et la sauvegarde, restauration et numérisation de l'archive cinématographique nationale, et ce, par un partenariat avec la Bibliothèque nationale.

Sur le plan international, trois fonds sont en cours de création après le fonds tuniso-français, à savoir les fonds de coproduction d'œuvres cinématographiques tuniso-algérien et tuniso-marocain et le fonds de codéveloppement d'œuvres cinématographiques tuniso-italien. On parle aussi du projet de création de l'Union des centres cinématographiques arabes.Les industries digitales créatives étant le nouveau fer de lance du centre, on notera plusieurs accords-cadres avec des institutions homologues ou autres œuvrant dans le domaine du cinéma et des industries digitales créatives telles que CNC, CADC, Royal Film Institute, Incaa, DGC Dubai, ACC, etc. La Tunisia Factory, en partenariat avec la Quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes, et la Tunisia Games Factory sont deux activités dont le parrainage contribuera au rayonnement du cinéma tunisien à l'étranger.

Tunisie

Le parti islamiste Ennahda remporte 130 mairies, devant Nidaa Tounès

En Tunisie, le mouvement Ennahda est arrivé en tête en remportant 130 mairies, la majorité des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.