21 Mars 2018

Cote d'Ivoire: Tchologo - Une zone stratégique de développement

La situation géographique de la région du Tchologo fait d'elle une véritable zone stratégique de développement.

En effet, elle est limitée au nord par les Républiques du Mali et du Burkina Faso, au sud par la région du Hambol, à l'ouest par la région du Poro et à l'est par la régiondu Bounkani. Elle couvre 17.728 km2 et est peuplée de 249.602 habitants, selon le recensement général de la population de 2014.

Ses groupes linguistiques dominants sont les Niarafolo et les Malinké. Beaucoup d'autres communautés nationales, allochtones et allogènes y vivent en parfaite harmonie. C'est une région cosmopolite à forte potentialité agricole et touristique.

La région du Tchologo est composée de trois départements : Ferkessédougou, le chef-lieu, Ouangolodougou et Kong, pour douze sous-préfectures : Ferkessédougou, Koumbala, Togoniéré, Kong, Nafana, Bilimono, Sikolo, Ouangolodougou, Niellé, Diawala, Toumoukoro et Kaouara.

Elle compte six communes : Ferkessédougou, Koumbala, Kong, Ouangolodougou, Diawala et Niellé.

Elle est à environ 574 km d'Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire. Ses populations s'adonnent essentiellement à l'agriculture. Celles-ci font des cultures vivrières: igname (2 408 ha), riz pluvial et irrigué (11 484 ha), maïs (50 285 ha), arachide (14 274 ha).

Elles réalisent également des cultures annuelles de rente : coton (71 672 ha), anacarde (8 619 ha). Mangue (4 951 ha), canne à sucre (14 600 ha). Elles ne négligent pas les cultures maraîchères: oignon (1 604 ha), tomate (5 235 ha), aubergine (335 ha), piment (313 ha), gombo (265 ha), chou (38 ha) et concombre (30 ha).

La région du Tchologo a un sous-sol composé de roches métamorphiques et de granite. Il est très riche et on y trouve de l'or (Tongon). Les principaux cours d'eau sontle Bandama blanc et le Comoé dont un affluent est le Laléraba qui sert de limite naturelle avec le Burkina Faso. Malgré ces cours d'eau, la pêche et la pisciculture ne sont pas développées.

Quant à l'élevage, il est pratiqué de manière traditionnelle. Il est tourné vers les bovins, les caprins, les porcins, les ovins et la volaille.

Ici, dans le Tchologo, tout pousse, tout prospère.

Cote d'Ivoire

La justice ivoirienne inculpe un imam pour des faits «d'apologie du terrorisme»

L'imam Aguib Touré avait été arrêté le 3 juillet. Il est désormais… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.