20 Mars 2018

Burkina Faso: Attaques terroristes du 2 mars 2018

Le président de la commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Abdallah Boureima, a remis une contribution de 300 millions de F CFA au ministère de la Défense nationale et des anciens combattants, le mardi 20 mars 2018, à Ouagadougou. Un geste destiné aux victimes des attaques terroristes du 2 mars 2018.

Après le message de condoléances et de compassion adressé au président du Faso aux lendemains des attaques terroristes du 2 mars 2018, l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) exprime sa solidarité aux victimes. Le président de l'institution, Abdallah Boureima, a remis au ministère de la Défense nationale et des anciens combattants une contribution de 300 millions de F CFA destinée aux victimes. Pour le président de la commission de l'UEMOA, l'institution ne peut rester insensible à ces actes terroristes qui ont frappé Ouagadougou, ville qui abrite le siège de la commission et les autres organes de l'Union que sont la cour de justice et celle des comptes. « Nous venons soutenir, à travers un geste symbolique de solidarité de l'Union, le peuple burkinabè et de manière plus spécifique les familles des victimes. Nous ne pouvons pas rester indifférents face à ce qui s'est produit le 2 mars 2018.

C'est un geste qui accompagne non seulement nos maux parce que nous avons très mal mais aussi nos mots de solidarité que nous avons exprimés très tôt après ces attentats odieux », a déclaré Abdallah Boureima. Il a réitéré le soutien de l'UEMOA au peuple et au gouvernement burkinabè dans la lutte contre le terrorisme et tous les trafiquants de tout genre qui se cachent derrière « des arguments fallacieux pour instaurer un climat d'insécurité » et détourner les Etats des priorités de développement.

« Le Sahel vaincra »

« Le Sahel vaincra, et au niveau de la commission de l'UEMOA, nous travaillons avec le G5 Sahel sur le volet paix et sécurité. Nous avons notre propre programme paix et sécurité qui a été décidé par la conférence des chefs d'Etat et de gouvernements à travers un haut comité présidé par le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall. Nous sommes et serons avec vous. Nous avons besoin de sécurité pour poursuivre les missions de nos Etats et de la commission », a précisé M. Boureima. En recevant le don, le ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Jean Claude Bouda, a traduit la reconnaissance de la hiérarchie militaire et de la grande famille de l'armée au président de la commission de l'UEMOA. « Cette situation nous a été imposée et nous l'avons vécue de manière dramatique parce que nous avons perdu nos frères d'armes... Nous avons été gravement touchés mais nous restons debout.

Tous ceux qui sont ici mesurent la gravité de la situation.», a-t-il soutenu. En dépit de cela, le Burkina Faso sera engagé aux côtés des autres pays de l'Union dans la lutte contre la menace terroriste afin d'apporter la réponse conséquente aux attaques subies. «Plus que jamais l'institution militaire restera soudée et déterminée pour combattre ce fléau afin que nous puissions instaurer dans ce pays un climat de paix et de stabilité, propice au développement économique et social de nos Etats. Nous avons la ferme conviction qu'ensemble, il y aura peut-être un prix à payer, nous vaincrons le terrorisme », a souligné Jean Claude Bouda. Il a pris l'engagement que cette contribution qui vient d'être octroyée sera « judicieusement utilisée » pour que les victimes et leurs parents sachent qu'il y a eu une manifestation concrète de la solidarité de l'UEMOA à leur endroit.

Burkina Faso

Procès Diendéré - Reprise des audiences

Reprise ce lundi 16 juillet de l'interrogatoire des accusés du coup d'Etat de septembre 2015 après une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.