20 Mars 2018

Cote d'Ivoire: Enseignement supérieur - La future université Péléforo Gbon présentée

La future université Péléforo Gbon Coulibaly sera construite, en plus du site actuel, sur deux autres sites que sont l'ancien site de l'aéroport de Korhogo et celui de Kassirimé. Elle sera bâtie sur une surface de 14 ha qui représente au total 140 000 m2.

A terme, il s'agit d'accueillir sur ces différents sites près de 20 000 étudiants contre 6000 actuellement. C'est cette nouvelle vision de l'université de Korhogo qu'une délégation du Programme de décentralisation des universités (Pdu) conduite par Dembélé Macky, coordonnateur dudit projet, est allée présenter aux autorités administratives, politiques, ainsi qu'aux premiers responsables de cette université et aux étudiants.

C'était lundi dernier, au sein de ladite institution, en vue de recueillir leurs contributions qui vont permettre aux deux cabinets d'architectes, un cabinet d'ingénierie de toutes les spécialités et un cabinet d'urbanistes à la base de sa conception pour finaliser leurs plans d'aménagement.

Pour mieux capter l'attention de l'assistance, ce regroupement de spécialistes en bâtiments (comprenant près cent cinquante personnes) a procédé par une présentation visuelle. Il ressort de cette présentation que le site principal qui abrite les lettres, les arts et la biologie, les installations déjà existantes seront renforcées par la construction d'un hall d'accueil, une salle de conférence, un service de commerce, de plusieurs amphithéâtres, des salles de TD, des laboratoires, un restaurant, etc.

Par contre, le site de l'ancien aéroport sera dédié à l'agro-pastoral avec une université qui va former les vétérinaires et autres spécialistes dans ce domaine. Quant au site de Kassirimé, il y sera construit un Centre hospitalier universitaire et des logements pour les enseignants. « Nous sommes au stade des esquisses. Par conséquent, vos suggestions et propositions sont attendues », a tenu à rassurer le coordonnateur du Pdu.

Prenant la parole, Lacina Binaté, secrétaire général 1 de la préfecture de Korhogo, représentant le préfet de région, préfet du département de Korhogo, a dit tout son espoir de voir la réalisation de cette future université. « Les étudiants de Korhogo ont de réels problèmes existentiels », a-t-il mis le pied dans le plat. Le Bureau national d'études techniques et de développement (Bnetd) assurant la maîtrise d'ouvrage, a promis que d'ici juin les travaux seront achevés et livrés.

Pour sa part, le monde universitaire avec à sa tête Pr Adama Coulibaly, président de l'université Péléforo Gbon Coulibaly a souhaité que travaux s'exécutent concomitamment plutôt que par phase. Aussi, les doyens des Ufr ont souhaité que les salles qui seront construites soient adaptées à chaque spécialité enseignée. Par exemple, le Doyen de l'Ufr des lettres et arts a souhaité la construction d'une salle de spectacle digne de ce nom.

« Après la formation théorique, il faut que l'étudiant soit mis en situation réelle sur une scène de spectacle », a-t-il dit. Avant de prendre congé de leurs hôtes, les premiers intéressés ont voulu savoir à quand le début des travaux. « Présentement, nous sommes au stade de validation du projet et de la recherche du financement. Nous pensons que courant 2019, les travaux seront lancés », a indiqué Dembélé Macky. Prochaine étape, université Lorougnon Guédé de Daloa, ce mercredi 21 mars.

Cote d'Ivoire

Divisions au PDCI - Pour le RDR de Ouattara, cela n'affecte pas les discussions

Réaction du RDR, le parti d'Alassane Ouattara, après la conférence de presse de la section Jeunesse… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.