21 Mars 2018

Mali: Renforcement des capacités des femmes sur les violences sexuelles liées au conflit - 35 membres du collectif "Les Amazones"formées par la MINUSMA

Nombre d'experts spécialistes des questions de genre et développement s'accordent à soutenir que les violences sexuelles liées au conflit constituent des obstacles à l'épanouissement économique, social et culturel des femmes au Mali. C'est ainsi que le bureau de la MINUSMA en charge de cette problématique vient d'organiser un atelier de renforcement de capacité sur les violences sexuelles liées au conflit pour 35 membres du collectif "Les Amazones"

Selon le Bureau de la Communication Stratégique et de l'information publique, la MINUSMA a tenu du 13 au 14 mars 2018, une formation sur les violences sexuelles liées au conflit (VSLC) à l'attention de 35 membres (dont 19 femmes) du collectif "Les Amazones", à l'Ecole Nationale de Police (ENP).

Cette formation qui s'est articulée autour de la spécificité des violences sexuelles et les approches adéquates à entreprendre dans la prévention, la lutte et la réponse aux Violences Sexuelles Liées aux Conflits (VSLC) étaient principalement axée sur l'accueil et l'orientation des victimes.

A cette occasion, des groupes de travail ont été mis en place afin de favoriser les échanges d'opinions et d'expériences mais également, la confrontation de points de vue sur ces problématiques qui touchent le pays. En effet, la publication récente sur les réseaux sociaux de la vidéo d'un viol collectif perpétré par cinq jeunes hommes sur une mineure de 14 ans, avait déclenché une vague d'indignation dans tout le pays mais aussi suscité de nombreux débats.

Mme Khanstoun A.I Fofana, la Présidente des "Amazones", s'est ainsi réjouie de l'impact que la formation aura sur le travail du collectif au quotidien : « Cette formation a renforcé nos capacités et nos connaissances en matière de Violences Basées sur le Genre (VBG).

Le Bureau de la Conseillère Principale de la MINUSMA pour la Protection des Femmes a fabriqué de nouvelles Amazones grâce notamment, aux nouvelles techniques d'approche des victimes qui nous ont été inculquées durant ces deux jours. Nous allons pouvoir aider et orienter les victimes avec davantage de professionnalisme ».

Créée en 2017 le collectif "Les Amazones" est un collectif d'associations maliennes qui œuvre contre les VBG au Mali. Il est composé d'une centaine de membres. Elles représentent chacuneune association œuvrant dans le même domaine.

"Les Amazones" ont déjà organisé plusieurs marches et rassemblements dans la capitale, visant à dénoncer les violences faites aux femmes et aux filles. "Les Amazones" appuient également les victimes de violences conjugales, de violences faites aux femmes et aux filles, en leur fournissant notamment un soutien judiciaire et psychosocial mais aussi, en menant un plaidoyer auprès des autorités maliennes.

Ces deux jours de formation ont ainsi permis de mettre l'accent sur les violences basées sur le genre commises en milieu familial. Cette rencontre a également permis aux participants de s'exprimer sur ces problématiques de société auxquelles ils doivent faire face au quotidien au sein du collectif "Les Amazones".

Mali

A Ménaka, la Minusma forme les forces pour sécuriser le scrutin

Plus que trois semaines avant le premier tour de l'élection présidentielle. Une élection dans un… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.