22 Mars 2018

Madagascar: Succès du Planning familial dans l'Androy - L'engagement des autorités locales incontournable

Les femmes d'Androy ne disposent pas de pouvoir de décision sur leur vie et santé sexuelle.

La région Androy enregistre un faible taux de couverture contraceptive de 18%.

La culture Antandroy qui place les aînés comme les parents, les beaux-parents ainsi que le mari dans le cercle décisionnel dans la vie de famille constitue un obstacle à l'essor des programmes de planning familial dans l'Androy. En effet, les femmes «doivent demander l'autorisation» auprès de ce cercle lorsqu'il s'agit de leur santé sexuelle. Une situation qui handicape les femmes en question et qui sont à l'origine des fistules obstétricales. Persuader les «Raiamandreny» sur l'importance du planning familial pour les femmes, pour leurs familles, mais surtout pour leur communauté n'est toutefois pas une mince affaire. Le Dr Brusa Andriamino, chef de service de la maternité auprès du centre hospitalier de référence régionale Monja Jaona Ambovombe confirme la difficulté de passer outre cette barrière culturelle. «La réticence des 'olobe' est la première cause du faible taux de réussite du planning familial à Ambovombe» lance le médecin. Arriver à un engagement total des autorités locales serait une solution permettant de «lever la barrière culturelle actuelle».

Renverser la vapeur. Engager les autorités locales dans la lutte pour un meilleur taux de couverture contraceptive dans l'Androy revient - en quelque sorte - à faire comprendre aux «autorités familiales» qu'il existe une autre instance qui leur soit supérieure. De plus, l'engagement des autorités locales pourrait créer un effet de persuasion quant à l'importance du planning familial. Cela pourrait également lever les voiles sur les rumeurs entourant les méthodes de planning familial. Par ailleurs, les méthodes contraceptives modernes - à court, moyen et long terme - sont proposées auprès du CHRR Monja Jaona d'Ambovombe. Une initiative qui entend permettre une meilleure prise en main des femmes. L'initiative se veut également être un levier de développement dans le Sud en offrant aux femmes le temps de s'épanouir physiquement, socialement, mais surtout économiquement.

Madagascar

Séminaire international - Sur la biosécurité des laboratoires

Des participants au séminaire international. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.