22 Mars 2018

Congo-Brazzaville: Match amical menacé - ça chauffe chez les «Diables rouges» du Congo

L'ambiance est tendue en équipe nationale du Congo-Brazzaville suite à la probable annulation d'un match amical face à la Guinée-Bissau, initialement prévu le 26 mars 2018 à Amiens. Pour l'attaquant congolais Thievy Bifouma, qui a quitté la sélection, le mal est profond.

Le stage effectué en France par l'équipe nationale de football du Congo-Brazzaville est-il en train de virer à la bérézina ? Les Congolais devaient profiter de ce rassemblement pour affronter la Guinée-Bissau le 26 mars à Amiens et préparer ainsi la suite des éliminatoires pour la CAN 2019. Mais, en guise de test avant Congo-Zimbabwe en septembre, les « Diables Rouges » se sont vus proposer à la place une rencontre face à l'équipe bis du RC Lens, club français de 2e division.

Faute de moyens financiers, la Fédération congolaise (Fécofoot) a en effet dû renoncer à son match amical face aux Bissau-Guinéens. Une décision qui a été celle de trop aux yeux de Thievy Bifouma. L'attaquant a claqué la porte avant de se lâcher dans « Les Dépêches de Brazzaville » : « Je n'ai pas voulu cautionner cette parodie de stage. Ce regroupement d'Amiens a été organisé dans des conditions indignes du football professionnel. Pour moi, c'est un manque de respect total vis-à-vis des joueurs. Je suis international depuis presque quatre ans et je n'ai jamais vu un tel amateurisme. Mon départ n'est pas contre le staff technique qui subit comme nous cette situation, mais contre le ministère des Sports qui a organisé ce stage ». L'intéressé évoque par ailleurs pêle-mêle les mauvaises conditions d'accueil en France (déplacement en transports en commun, mauvais hôtel... ) et des primes non-versées.

«Thievy Bifouma a fait sa crise de nerfs»

Depuis, le joueur de Sivasspor (Turquie) s'est muré dans le silence pour éviter des ennuis...

Invité à réagir à ces critiques, le ministre des Sports du Congo s'est montré serein. « Depuis huit mois que je suis ministre, il n'y a eu aucun problème de primes, a assuré Hugues Hugues Ngouélondélé sur RFI. Il y a eu un manque de communication entre la Fédération congolaise de football et l'agent chargé d'organiser ce match ». Une rencontre qu'il ne désespère pas de pouvoir sauver : « Nous sommes en train de voir comment négocier avec nos amis de la Guinée-Bissau pour que le match se joue. Et ce n'est qu'un match amical, en plus... »

Au sujet de Bifouma, il conclut : « L'équipe nationale du Congo est à Amiens pour s'entraîner. Sauf un joueur, Thievy Bifouma, qui a fait sa crise de nerfs, hier. Je peux mettre ça dans le cadre d'un caprice. »

Bifouma, au contraire, se défend d'être égoïste : « Non, vraiment, je fais cela pour le groupe. Je prends mes responsabilités pour dire tout haut ce que tout le groupe pense tout bas. On ne peut pas continuer comme cela. Personne ne veut revivre les conditions de l'avant 2012. »

Congo-Brazzaville

Diplomatie - Xi Jinping en tournée dans quatre pays africains

Le président chinois a entamé le 19 juillet, une visite de dix jours qui le conduira également en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.