23 Mars 2018

Bénin: Le Bénin veut voir Bolloré et Pétrolin sortir du projet de boucle ferroviaire

Le dossier est bloqué depuis deux ans par la justice béninoise, en raison d'un différend opposant le groupe Bolloré et le groupe béninois Pétrolin. Et pourtant la « Boucle du Niger » promettait d'être un chantier pharaonique, un train devant relier Cotonou à Abidjan en remontant vers le Niger. Mais Patrice Talon, le président béninois, demande aux deux opérateurs de se retirer de ce projet, selon le magazine Challenges.

« Il faut sortir de cet imbroglio juridique », affirme Patrice Talon. Le président béninois veut que les groupes Bolloré et Pétrolin, qui se disputent la concession ferroviaire, se retirent « à l'amiable » du projet. « Et il faudra qu'ils soient indemnisés de façon équitable », ajoute-t-il.

L'immense projet ferroviaire de plus de 3 000 kilomètres est au point mort depuis deux ans. Bolloré, qui avait construit un tronçon de 140 kilomètres dans la savane nigériane, a dû stopper les travaux après une plainte du groupe Pétrolin qui revendique la concession.

De plus, Patrice Talon tient à faire savoir qu'il n'est pas satisfait de Bolloré. Un projet jugé « bas de gamme » et du matériel « d'occasion ». Le concurrent de Bolloré, le groupe Pétrolin n'échappe pas lui non plus à la critique. Patrice Talon, juge sa surface financière trop « faible » pour un projet d'environ trois milliards d'euros.

Alors qui ? Talon a déjà une idée. Pékin a l'argent et le savoir-faire, selon le numéro un béninois, qui dit avoir l'accord de principe des autorités chinoises pour une étude de faisabilité.

Le groupe Bolloré, qui n'a pas répondu à RFI, aurait déjà fait le deuil de ce projet, croit savoir le magazine Challenges. Et préfèrerait se concentrer sur les activités portuaires.

Bénin

Handisports - Les Béninois à l'école des Ivoiriens à Cotonou

Il se tient le 21 juillet prochain à Cotonou un rendez-vous entre les handisportifs béninois et leur… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.