Egypte: Présidentielle - Premier jour de vote au Caire

Photo: Wikipedia
Une Urne

Les 11 000 bureaux de vote pour l'élection présidentielle en Egypte ont fermé leurs portes ce lundi à 21h. Ils rouvriront ce mardi à 9h et pour deux jours encore.

Les abords de nombreux bureaux de vote ressemblaient à des scènes de concerts de rues avec des électeurs dansant au rythme de chansons patriotiques. Les spectacles les plus folkloriques se sont déroulés devant les bureaux des femmes. Des femmes qui semblent, à l'issue de la première journée, avoir été les plus nombreuses à voter, estime notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Du côté des bureaux de vote des hommes, il y avait moins d'action. Et pour cause : la majorité des votants avaient plus de 40 ans et étaient même souvent des retraités. Alors que les moins de 35 ans représentent une bonne moitié des 59 millions d'électeurs, les jeunes étaient peu nombreux.

Des bureaux essentiellement vides

Dans ce bureau de vote de ce quartier central du Caire, DJ aux platines, distribution de fleurs, pancarte à la gloire de Sissi et ces jeunes femmes qui restent mystérieusement plantées devant le bureau. La pantalonnade électorale en Egypte doit visiblement produire des belles images et du son rythmé pour les télévisions et les radios...

Farida, professeur à l'université de médecine, petit drapeau égyptien à la main, est ravie d'avoir voté pour Sissi : « Bien sûr parce que c'est notre pays et nous devons prouver au monde que nous voulons le meilleur pour notre pays, et nous voulons que les terroristes et les Frères musulmans arrêtent de s'en prendre à notre pays et de tout détruire. » Et d'espérer : « Sissi, pendant cette période de transition, il s'en sort très bien, il ne met pas les problèmes sous les tapis, il regarde vers l'avenir. Peut-être que notre génération ne va pas bénéficier du travail qu'il fait. Mais mon fils et mon petit-fils, vivront bien. »

Au centre ville, une quarantaine de supporters du candidat fantoche qui s'oppose à Sissi, Moussa Mostafa Moussa, se sont regroupés devant les caméras. Un petit groupe de jeunes hommes en habits traditionnels tiennent des pancartes et dansent au bord de la route. Ahmed, porte un tee-shirt à l'effigie de Moussa, mais chante les louanges de Sissi. « La compétition avec le maréchal Sissi est très difficile à cause de ses réussites, ce qu'il a fait pour le pays, en raison de la stabilité, et de la sécurité dans le pays, nous soutenons tous Sissi, mais en tant qu'opposition, notre rôle était de venir ici », tente-t-il d'expliquer.

Cette élection est bien une comédie, le pouvoir espère ainsi faire une démonstration de sa force et de sa popularité au niveau local, mais aussi international. Mais nombre de bureaux de vote sont restés vides. Le taux d'absention pourrait bien être une douche froide.

Cet homme est venu il y a quatre ans. Il nous a dit de patienter un an, on l'a fait. Deux ans, on l'a fait. Trois ans... Et à la fin rien ! Les prix ont augmenté, toute l'opposition est en prison. Celui qui pense à se présenter, on lui fait un procès et on le met en prison. Bien sûr, ce ne sont pas des élections auxquelles je peux participer, c'est une farce.

Selon des estimations de membres de la commission électorale, le Grand Caire et Alexandrie sont les villes qui ont le plus voté. Les villes touristiques aussi comme Louxor, Aswan et Charm el-Cheikh. La commission électorale s'est cependant refusée à donner le moindre chiffre de participation avant le 2 avril.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.