Ile Maurice: Investissement boursier - La 26e édition du SEM Young Investors Award démarre

La tâche paraît herculéenne. Mais depuis 26 ans, la Stock Exchange of Mauritius (SEM) cible les futurs investisseurs boursiers parmi les élèves en fin d'études dans le cadre du SEM Young In- vestors Award (SEMYIA).

Tâche d'autant plus difficile que la progression du nombre d'investisseurs se fait très lentement. Pour une population de 1,3 million d'individus selon Statistics Mauritius, quelque 100 000 personnes seulement investissent en Bourse soit 7,9 %.

«Notre objectif, souligne Nishan Aubeeluck, Manager, Marketing and Marketing de la SEM, est d'atteindre les 150 000 investisseurs individuels d'ici 2025. Un des moyens pouvant atteindre les investisseurs potentiels est l'organisation du SEMYIA, qui cible les jeunes.»

L'édition 2018 du SEMYIA a attiré 1 010 élèves en provenance de 101 insti- tutions secondaires et constitués en 202 équipes. Le coup d'envoi a été donné par un briefing technique et pratique à l'auditorium Octave Wiehé le 14 mars et le 16 mars, une présentation par Swan Securities du marché des valeurs boursières dans son ensemble et la stratégie en termes de sé- lection de valeurs susceptibles d'être vendues ou achetées.

Les fidèles sponsors du concours sont le groupe MCB, Mauritius Union et Aon Hewitt qui sont respectivement engagés dans les secteurs des banques, des assurances et de l'évaluation actuarielle/comptabilisation des régimes de retraite. «Le groupe MCB, associé à ce concours depuis sa création, explique Vanessa de Spéville, Head of Communication par intérim, est fermement convaincu qu'il a un rôle de premier plan à jouer dans le développement des futurs citoyens du pays. Et ce à tous les niveaux, à commencer par l'éducation.»

Selon elle, ce concours permet aux élèves de mieux comprendre les rouages de la Bourse, de se mettre dans la peau des investisseurs et de monter un projet en équipe, entre autres. «En filigrane du concours se trouvent les valeurs intrinsèques du groupe telles que le teamwork et l'innovation.»

Outre Rs 200 000, le groupe MCB offre une semaine de stage d'immersion à l'équipe gagnante au sein de sa filiale, le MCB Capital Markets. Il donne aussi des actions du groupe pour une valeur de Rs 2 500 à chaque membre de l'équipe. Une des conditions attachées à l'octroi des actions du groupe est que les bénéficiaires ne peuvent en disposer que lorsqu'ils atteignent leur 18e année d'anniversaire. L'intention consiste à maintenir l'inté- rêt des investisseurs en herbe dans le secteur boursier.

Études financières

Du côté du secteur des assurances, Jérôme Katz, Head of Strategy & Finan- cial Services de Mauritius Union, estime que l'implication de cette compagnie dans le cadre du SEMYIA - les Rs 100 000 pour le deuxième prix - se situe dans sa politique à encourager les élèves désireux de s'orienter vers des études financières, comp- tables, bancaires, légales et informatiques. «L'île Maurice de demain devra former des professionnels capables de soutenir le développement économique dans le secteur des services en particulier. Le SEMYIA contribue à cette conscientisation aux divers métiers entou- rant la Bourse. Les investisseurs recherchent des services pointus et adaptés, qui seront le suc- cès d'une économie déjà appelée à être le tremplin vers les marchés de l'océan Indien et de l'Afrique.»

Chez Aon Hewitt Ltd, Bernard Yen, le Managing Director, explique que ces élèves «seront demain par- mi nos clients ou même notre personnel !» Aon Hewitt Ltd, dit-il, encourage les employeurs à établir des fonds de pension pour leurs employés. «Nous conseillons sur les stratégies d'investissement à adopter, y compris une forte partici- pation en actions boursières.»

La participation d'Aon Hewitt Ltd au SEMYIA vise à susciter une meilleure connaissance de ces choix d'investissement, enchaîne Bernard Yen. Mais aussi une meilleure connaissance «des risques associés à ces choix qui doivent être étudiés et acceptés à un certain niveau pour pouvoir progresser et être récompensés sur le long terme».

Un autre opérateur qui s'est fixé comme un de ses objectifs de participer à des programmes de sensibilisation à l'investissement boursier est Swan Securities. Son rôle consiste à pourvoir à la formation technique mais aussi pratique des rouages du marché bour- sier aux jeunes participants au SEMYIA.

«Notre démarche, déclare Neeraj Umanee, Manager, est étroitement liée aux idéaux de la SEM qui consistent à in- culquer cette culture d'épargne aux jeunes à travers une dé- couverte de la plateforme boursière, ses différents acteurs et ses instruments.» Et de sou- haiter qu'à la suite de ce concours, tous les élèves en ressortent enrichis, même si uniquement trois équipes seront récompensées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.