30 Mars 2018

Mali: Torokobougou (Commune V) - Qui en veut à la famille de Kadari Bamba ?

La famille de feu Kadari Bamba, ancien ministre, ancien député à l'Assemblée nationale et ancien vice-président du rassemblement pour le Mali (RPM) a été choquée des allégations qu'on lui a attribuées dans la presse la semaine dernière. La famille par la voix de Mme Bamba Assitan Sangaré, épouse de feu Kadari Bamba, se désolidarise entièrement de ces affirmations.

Depuis le décès accidentel de feu Kadari Bamba dans des conditions que tout le monde connaît, la famille n'a fait aucune déclaration officielle. Elle est restée attachée à la voie tracée par le père, Kadari Bamba.

Pour la nouvelle génération qui n'a pas véritablement connu l'homme, Kadari Bamba fut un homme exceptionnel, une référence, une icône à tout point de vu.

Son parcours politique depuis le (Parti malien pour le travail ( PMT) à la création du Mouvement démocratique en passant par l'Adema association et l'Adema-PASJ jusqu'au Rassemblement pour le Mali (RPM) a été une contribution de taille, très utile pour le Mali. Son intégrité morale n'avait pas d'égale et cela est attesté par tous ses anciens collaborateurs. Mieux, l'homme est d'une fidélité et d'une loyauté à envier.

Il a constamment secouru, aidé, et amené des femmes enceintes à l'hôpital personnellement dans sa voiture pour leur accouchement et cela quelle que soit l'heure en son temps. Un tel homme ne peut laisser derrière lui qu'une progéniture à son image. Même ADN.

« Nous affirmons notre mécontentement et notre indignation suite aux informations parues dans la presse la semaine dernière concernant notre famille. Les propos attribués à un des fils de Kadari Bamba sont mensongers. Si un membre ou des membres de cette famille décide de partir de quelque structure que çà soit, il s'assumera en présentant en bonne et due forme sa démission comme cela fut mon cas, il y'a 2 ans.

Tel est un des legs de notre père», a dit Moussa Bamba, l'aîné de la famille Bamba, médecin gynécologue-obstétricien et 1er secrétaire à l'organisation du comité AEEM école de médecine et 2eme secrétaire aux relations extérieures du bureau de coordination de l'AEEM 1990-1991.

Travailleurs, ses enfants l'ont suivi aussi sur ce terrain. Ils sont tous cadres et vivent de leur sueur et n'en demandent nullement plus. C'est pourquoi, ils n'ont jamais sollicité la faveur de qui que ce soit pour gagner leur pitance. Cela ne reflète absolument pas leur vision et leur conception de la vie. Pour la famille, Kadari Bamba a servi le pays comme ça se doit.

En retour, elle ne demande pas de contrepartie. « Il n y'a pas de chômeurs parmi les enfants de Kadari Bamba », poursuit-il.

Sur le plan politique, la famille réaffirme son soutien indéfectible au RPM, parti de feu Kadari Bamba. Ce soutien se repose sur leur confiance à IBK à sortir le Mali de cette situation difficile que connaît le pays, a affirmé Mme Bamba également présidente d'honneur des femmes RPM de la Commune V.

« Nous estimons que vous souillez la mémoire de notre défunt père et que vous nous insultez en nous dépeignant comme des opportunistes, des fils à papa qui ne savent que compter sur le fruit du travail de leur père.

Ce qui fait le plus mal, c'est que vous nous avez jeté en pâture à des gens qui sont entrain de nous insulter. Nous les pardonnons, car ils sont victimes comme nous aussi, de fausses informations. Nous restons sur la voie tracée par notre père, basée sur l'humilité, la probité morale et le travail quoi qu'il arrive», a conclu Moussa Bamba.

Mali

Les Aiglons du Mali prennent une option à Yaoundé

Sans complexe, les U20 maliens ont imposé un (1-1) à Yaoundé face à une équipe… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.