30 Mars 2018

Afrique de l'Ouest: Le Sénégal atteint un niveau de 71% de mise en œuvre des réformes de l'UEMOA malgré des lenteurs

Le Sénégal a atteinte un taux de mise en œuvre de 71% des réformes de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Le Ministre de l'Économie des Finances et du plan du Sénégal, M. Amadou Ba, a donné cette information à l'ouverture de la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets de l'UEMOA. C'était dans la matinée de ce vendredi 30 mars à Dakar. Malgré ce bon en avant, des lenteurs sont également soulignés.

Le Sénégal confirme son avance par rapport à la transposition des directives de l'Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa).

Le ministre de l'Économie, des Finances et du Plan du Sénégal souligne que le niveau de mise en œuvre des réformes a atteint les 71%.

C'est le résultat d'une évaluation technique, sur la base de la nouvelle méthodologie de revue.

Le président de la Commission de l'UEMOA, M. Abdallah Boureima, pour sa part, a souligné qu'en 2017, le Sénégal affiche un taux satisfaisant de réformes au niveau des différents chantiers visités.

Ce score confirme le bon rythme de transposition et de mis en œuvre des réformes par le pays.

Le Ministre de l'Économie, des Finances et du Plan a rappelé que le taux de transposition des directives au niveau communautaire était passé de 57% à 66% entre 2014 et 2015, et que celui d'application des réformes est passé, sur la même période, de 49% à 63%.

M. Amadou Ba a, par contre, souligné qu'il est noté encore quelques lenteurs à certains niveaux.

Pour rappel, cette revue a été instituée par acte additionnel n°05/2013 du 24 octobre 2013, par la Conférence des Chefs d'État.

Après les éditions de 2014 et 2015, souligne-t-il, celle de 2016 a été reporté pour des raisons de contraintes de calendriers.

A en croire M. Boureima, cette pause a été mise à profit par la Commission de l'UEMOA pour améliorer les instruments d'évaluation de la revue en d'assurer sa pérennisation.

Ce qui a permis l'introduction de certaines innovations aux dispositifs initiales notamment l'intégration des critères de convergence et l'élaboration d'un nouveau mécanisme d'évaluation des performances des États, appelé méthode de proportionnalité.

Le président de la Commission de l'UEMOA et le ministre de l'Économie, des Finances et du Plan devraient être reçus dans l'après-midi, par le Premier ministre du Sénégal, pour lui présenter les résultats de cette revue consignée dans le mémorandum consensuel de la revue au titre de l'édition 2017 établi par l'organe communautaire.

Une rencontre qui devrait déboucher sur de nouveaux engagements du Sénégal par rapport aux réformes de l'UEMOA.

Amadou Bâ a déjà annoncé les couleurs en réitérant l'engagement du Sénégal à œuvrer avec l'UEMOA pour impulser la cadence dans l'application des réformes communautaires, et notamment pour la transposition des directives.

Pour lui, cet engagement est le même que celui du chef du gouvernement sénégalais qui, à l'en croire, a donné dans ce sens des instructions aux Départements ministériels concernés par les réformes de l'espace UEMOA.

Afrique de l'Ouest

Présidentielle - La Mission d'observation européenne rend ses conclusions

Pour le moment, aucun chiffre officiel sur la présidentielle malienne qui s'est achevée ce 12 août… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.