Congo-Kinshasa: La CENI répond aux réserves de Séoul sur la machine à voter

Machine à voter en RDC

La commission électorale en RDC maintient son intention d'utiliser la machine à voter malgré les réserves de la Corée du Sud. La CENI indique que le gouvernement sud-coréen agit sous la pression des milieux occidentaux.

La Commission électorale congolaise (CENI) espère terminer ce mercredi (04.04) ce qu'elle appelle la "consolidation" du registre électoral en vue des scrutins prévus le 23 décembre. Il s'agit en fait du processus de nettoyage du fichier électoral pour corriger les éventuelles double-inscriptions. Une fois cette étape passée, la CENI compte publier d'ici le vendredi (06.04.) la liste électorale définitive par circonscription électorale.

Pendant ce temps, la machine à voter continue de faire des vagues. Mardi (03.04.), la Corée du Sud par le biais de son ambassade à Kinshasa a relancé la polémique en mettant publiquement en doute la fiabilité de cet outil pourtant fabriqué par la société sud-coréenne Miru-Systems.

Séoul estime, dans une lettre adressée au magazine "Jeune Afrique" en réaction à un précédent article, que l'utilisation de ces machines "pourrait donner au gouvernement congolais un prétexte pour des résultats indésirables liés aux élections, notamment le retard additionnel de la tenue des élections, et aussi le danger de devenir une cible des critiques", écrit l'ambassade coréenne à Kinshasa soulignant exprimer la "position officielle du gouvernement" de Corée du Sud.

Des réserves balayées par le Rapporteur de la CENI. Jean Pierre Kalamba Mulumba N'galula suggère que la Corée du Sud est sous la pression des milieux occidentaux en colère pour n'avoir pas eu le marché de la fabrication des machines à voter.

Pour écouter l'interview, cliquez sur l'image principale de l'article !

L'introduction de la machine à voter divise les Congolais entre les "pour" et les "contre".

En juin, devrait être adoptée la loi sur la répartition des sièges par circonscription électorale suivie de l'ouverture de l'inscription des candidats pour les élections couplées du 23 décembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.