Cote d'Ivoire: Electricité - Le Président libérien George Weah visite la CIPREL

Photo: © CIPREL
Le président de la république du Liberia son excellence George Weah et le vice-président de la république de Côte d’Ivoire Daniel Kablan Duncan en visite à CIPREL

La Côte d'Ivoire et le Liberia développent depuis plusieurs années les échanges énergétiques à travers les exportations de la Cie (Compagnie Ivoirienne d'Electricité), autre filiale du Groupe Eranove, vers la Lec (Liberia Electricity Corporation).

Le Président du Liberia, en visite d'amitié et de travail en Côte d'Ivoire les 4 et 5 avril, a visité les installations de la centrale de la Compagnie ivoirienne de Production d'électricité (Ciprel), à Abidjan Port-Bouet. Créée en 1994 et filiale du groupe industriel panafricain Eranove, Ciprel est historiquement le premier producteur d'électricité indépendant (Ipp) en Afrique de l'Ouest et le leader en Côte d'Ivoire.

La quatrième phase de Ciprel (Ciprel IV), caractérisée par la mise en service d'un cycle combiné gaz-vapeur et inaugurée en février 2016 par le Président de la République Alassane Ouattara, a permis d'augmenter la capacité installée de 321 à 556 mégawatts (Mw), soit une production additionnelle d'électricité de 1 600 gigawatts-heure (GWh) par an. Cela représente l'accès à l'électricité pour un million de personnes supplémentaires.

Ciprel IV a été l'un des principaux projets d'infrastructures en Côte d'Ivoire ces dernières années avec un investissement global de 340 millions d'euros (223 milliards Fcfa) mobilisés auprès des actionnaires de Ciprel, de banques nationales et régionales et de banques multilatérales. Le projet a nécessité 2 500 travailleurs en période de pointe tandis que Ciprel a doublé ses effectifs en trois ans.

Ciprel IV représente également une avancée environnementale, avec la mise en œuvre du cycle combiné, une technologie innovante et performante. En effet, ce système permet de produire plus d'électricité sans consommation additionnelle de gaz. Cela induit une optimisation du coût de production de l'énergie électrique, l'économie des ressources gazières nationales et permet d'éviter le rejet de 500 000 tonnes de CO2 par an dans l'atmosphère.

La Côte d'Ivoire et le Liberia développent depuis plusieurs années les échanges énergétiques à travers les exportations de la Cie (Compagnie Ivoirienne d'Electricité), autre filiale du Groupe Eranove, vers la Lec (Liberia Electricity Corporation). En outre, le projet ouest-africain d'interconnexion entre la Côte d'Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée (Projet Clsg) doit permettre de renforcer les échanges énergétiques entre ces pays.

La Centrale Ciprel est appelée à jouer un rôle essentiel dans ce renforcement de la coopération énergétique régionale et la mise en œuvre du projet Clsg. La visite du Président du Liberia est la seconde visite d'un Chef d'État à Ciprel en moins d'un an, après celle effectuée en mai 2017 par le Président de la République du Ghana.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.